Cher lecteur, chère lectrice,

Après les fêtes, vous vous sentez sans doute  un peu alourdis, ralentis voire fatigués. Vous ressentez simplement l’impact des excès sur votre organisme. Alors comme chaque année, vous prenez de bonnes résolutions pour les douze mois qui viennent : « je vais faire du sport, manger plus sainement, passer plus de temps avec ma famille et mes amis, me mettre à la peinture ou à la musique… ».

Mais vous en avez déjà fait l’expérience, ces résolutions restent le plus souvent lettre morte. Pourtant vous voulez y croire. Deux ou trois séances de jogging, quelques repas légers, une leçon  de piano… et déjà les décisions s’émoussent. Un mois plus tard, vous êtes retombé dans vos anciens travers.

Pourquoi ? Parce que vous avez mis la barre trop haut, et surtout parce que vous n’avez pas réussi à vous concocter un programme cohérent. Pour faire du bien en même temps à votre corps et à votre tête, il n’est pas nécessaire de vous infliger des efforts démesurés et soutenus. De toutes manières, ils finiraient par vous lasser ou vous épuiser.

Pourtant, il vous suffirait d’associer 5 gestes simples. Mais ce sont des gestes-clé ! Ensemble, ils vous garantiront un meilleur tonus, des défenses renforcées contre les maladies d’hiver et un moral au beau fixe… N’est ce pas au delà de vos souhaits !

Pourquoi 5 gestes quotidiens ?

Ce chiffre ne doit rien au hasard ! Il est issu des recherches les plus récentes en neurosciences (voir ci-dessous l’interview du Dr Rougier). Cette discipline scientifique récente a permis de mettre au jour cette notion centrale. Tout ce qui est « vivant et humain« , de la plus petite de nos cellules jusqu’à l’organisme le plus complexe :

  • respire,
  • se nourrit,
  • élimine ses déchets,
  • pense,
  • ressent des émotions.

Il suffit qu’un de ces cinq pôles soit déséquilibré pour que tout l’édifice se fragilise, et vous avec. Pour entretenir votre santé et votre bien-être au quotidien, c’est donc sur ces cinq facteurs que vous devez agir en même temps. Non seulement vous garantirez à votre corps un équilibre solide, mais vous lui offrirez des gestes de santé et de prévention (physique, mentale et morale) vraiment utiles. Car l’association des 5 gestes garantit à chacun une efficacité maximum. C’est ce que l’on appelle la synergie : chaque geste renforce l’action des autres.

Les 5 bonnes manières d’entretenir votre bien-être

Vous allez donc consacrer chaque jour quelques dizaines de minutes à votre bien-être. Pour une fois, vous en ressentirez les bienfaits si rapidement que vous aurez envie de continuer. Et c’est tant mieux ! Car ce n’est pas l’intensité de vos efforts qui compte, c’est la régularité de votre pratique.

Ces conseils ont aussi un effet pédagogique. Prenez la respiration : nous respirons sans y penser, de jour comme de nuit. Mais la respiration possède ceci d’unique : il est possible de la contrôler sans efforts, pour peu qu’on le décide. Et plus vous répéterez votre exercice matinal de respiration, plus vous modifierez la manière dont vous respirez même lorsque vous n’y pensez pas. Il en est de même avec les autres gestes : plus vous les répéterez régulièrement, plus vous renforcerez leur efficacité.

Voici donc un programme sur mesure, pour démarrer l’année d’un bon pied.

 

  • Une respiration. Elle ne vous prendra que 5 minutes chaque matin, au saut du lit. Elle renforcera votre tonus et vous aidera à tenir toutes les pressions nerveuses à bonne distance. Rien ne vous empêche, en plus, de la répéter quand vous sentez le stress vous gagner en cours de journée.
  • Un conseil alimentaire. Après les agapes des fêtes, vous sentez le besoin de revenir à une alimentation plus saine. Mais comment faire ? Ce conseil simple est une porte d’entrée qui agira à plusieurs niveaux : enrichir vos apports en micronutriments essentiels, lutter contre l’excès d’acidité interne qui entretient des micro-inflammations latentes, et éviter les pics de glycémie qui fatiguent votre pancréas et augmentent la prise de poids. En plus, vos repas seront plus digestes.
  • Un conseil détox. En ce moment, vous sentez que votre organisme est encombré de substances indésirables. Ces toxines s’accumulent dans votre corps même en dehors des périodes d’excès, car notre mode de vie a considérablement augmenté leur production (stress, pollution, alimentation industrielle…). Du coup, nos organes d’élimination sont dépassés. En leur donnant ce coup de pouce quotidien, vous les aiderez à effacer les conséquences des fêtes, puis à mieux gérer l’élimination des toxines pendant le reste de l’année.
  • Une relaxation anti-stress. Impossible d’échapper au stress dans le monde d’aujourd’hui. Mieux vaut donc s’y préparer, afin de ne plus être dépassé, englouti par la tension nerveuse. Il suffit d’y consacrer quelques minutes chaque jour pour que l’effet de l’exercice s’amplifie au fil des semaines.
  • Une technique de gestion des émotions. Sur l’instant, la fin d’année semble dissoudre les problèmes. Mais on les retrouve (malheureusement) intacts dès les premières semaines de la nouvelle année. Alors, lorsque vous vous sentez submergé par vos émotions négatives (la colère, la peur ou la tristesse…), n’attendez pas. Aidez votre cerveau à laisser passer l’orage. Non seulement vous atténuez l’impact négatif de ces énergies perturbatrices, mais vous renforcez petit à petit votre capacité de résistance aux agressions émotionnelles.

 

Trois questions à Yann Rougier

yannrougier300

Comment vous êtes-vous intéressé aux neurosciences ?

Dr Yann Rougier : Médecin depuis plus de trente ans, je suis aussi un chercheur curieux, passionné par l’humain, son évolution, et surtout sa santé. J’ai eu la chance de pratiquer quelques années aux Etats-Unis où j’ai découvert  les neurosciences. J’ai été émerveillé par les ouvertures que promettait cette discipline naissante. En tant que telles, les neurosciences existent depuis les années 1960.

Si on parle de neurosciences au pluriel, alors qu’on désigne les autres spécialités médicales au singulier (la cardiologie, la rhumatologie, la gynécologie…), c’est que cette discipline réunit toutes les approches qui s’intéressent au cerveau et au système nerveux. En travaillant ensemble, les chercheurs de ces différents domaines (psychiatrie, neurophysiologie, neuro-anatomie, sciences cognitives…) ont créé des passerelles qui permettent d’éclairer nombre de mécanismes biologiques.

Les neurosciences apparaissent ainsi comme un champ de dialogue, un espace commun au sein duquel toutes ces spécialités peuvent partager et échanger, chacune s’enrichissant au contact des autres. C’est ainsi qu’ont émergé les 5 facteurs du Vivant (voir ci-dessus), dont l’équilibre est si important pour notre bien-être quotidien.

Vous dites qu’une cellule pense et ressent des émotions. Comment est-ce possible ?

Dr Yann Rougier : C’est vrai, tout le monde comprend facilement qu’une cellule respire (elle absorbe l’oxygène), se nourrit (elle ingère des nutriments), et élimine ses déchets (le fonctionnement cellulaire génère de nombreux résidus). Mais parler de pensées et d’émotions cellulaire peut paraître plus obscur.

Certes, une cellule ne formule pas de pensées organisées et ne ressent ni peur, ni joie, ni chagrin. Mais elle est très étroitement connectée aux cellules qui l’entourent et elle échange avec elles des messages incessants, soit par voie nerveuse, soit par voie hormonale. Se construit ainsi un véritable langage biologique que les cellules comprennent et auquel elles réagissent en adaptant leur fonctionnement.

L’ensemble forme une sorte de « discussion moléculaire » permanente. C’est ce qui permet de dire que les cellules pensent (elles communiquent en permanence) et ressentent des émotions (elles modulent leur activité en fonction de ces messages).  

Comment les neurosciences ont-elles fait évoluer à l’art de guérir?

Dr Yann Rougier : Rien, dans notre corps, n’échappe au contrôle du système neuro-cérébral. L’hématologie est concernée, tout comme l’immunologie, l’endocrinologie, la cardiologie, la pneumologie… Toutes nos fonctions, tous nos métabolismes, tous nos organes fonctionnent sous le contrôle de notre équipement nerveux et cérébral. En mettant cela en lumière, les neurosciences ont permis de créer la première approche de santé globale, pluridisciplinaire, fondée sur des recherches sérieuses.

L’idée de médecine globale n’est pas neuve. Mais jusqu’à présent, elle n’était pas structurée. Aujourd’hui, il est possible de comprendre, grâce aux 5 facteurs du vivant, pourquoi et comment l’association des 5 outils de base permet d’entretenir la santé au quotidien.

Imaginez une banale balance à deux plateaux, comme celles qui servaient autrefois à peser les fruits et légumes sur les marchés. C’est votre « balance de vie ». Dans le plateau de gauche se trouve la mémoire que conserve  votre corps de votre « bonne santé », celle qui s’est forgée depuis votre naissance. Dans le plateau de droite s’accumulent vos points faibles (nous en avons tous), mais aussi vos erreurs alimentaires, les pollutions que vous subissez, les agressions émotionnelles…

Au départ, le plateau « santé » est toujours le plus lourd. Mais au fil des années, l’autre se remplit progressivement et peut finir par devenir trop pesant, ce qui fait à terme le lit de nombreux troubles. Pour préserver votre santé, votre tonus et votre bon moral, il suffit de faire peser, un peu plus chaque jour, le plateau « santé » en répétant  ces 5 petits gestes quotidiens. C’est la clef de la santé durable (physique, psychique et morale) et de la prévention active, à la lumière des neurosciences appliquées.

Votre programme pour bien traverser l’année

1. Votre exercice de respiration.

 

Le matin dès le réveil, avant votre petit-déjeuner, accordez-vous  ces 5 minutes de pause respiratoire entre le sommeil et la vie active.

Asseyez-vous sur le bord de votre lit, les pieds posés à plat sur le sol, le dos bien droit, la nuque légèrement étirée vers le plafond, les mains posées sur les genoux.

Fermez les yeux et respirez profondément deux ou trois fois. Puis focalisez votre attention sur votre souffle. Essayez de sentir l’air qui entre et sort de vos narines.

Calez ensuite votre rythme respiratoire sur ce rythme : inspirez en comptant lentement jusqu’à trois, puis expirez en comptant lentement jusqu’à six. L’expiration doit toujours être deux fois plus longue que l’inspiration.

Continuez pendant 5 minutes. Vous voilà prêt à affronter la journée.

Si vous n’êtes pas convaincu de l’intérêt réel des exercices de respiration, regardez cette démonstration de Yann Rougier lors de notre dernier webinaire en direct.

2. Votre conseil alimentaire.

Organisez chaque jour vos repas autour de fruits et légumes frais, et variez-les régulièrement. Faites de ces végétaux la part centrale de vos menus.

Ensuite, vous pouvez y ajouter soit une protéine animale (viande, poisson…), soit une association de céréales et légumineuses (riz et lentilles, couscous et pois chiches, maïs et haricots rouges…). Vous obtiendrez ainsi suffisamment de protéines complètes pour couvrir vos besoins quotidiens. Et pour le dessert, un fruit, un yaourt ou une portion de fromage frais fera l’affaire.

Ces végétaux vous apporteront beaucoup de micronutriments, dont des minéraux qui neutralisent l’excès d’acidité. Ils vous fourniront des fibres qui facilitent la digestion et le transit. Ils ont un index glycémique bas, ce qui limite l’impact global des repas sur le pancréas et harmonise la production d’insuline.

 

3. Votre conseil détox.

 

Une fois par jour, faites une demi-heure de marche suivie d’une tisane détox. Cela n’a l’air de rien, mais vous y gagnerez sur de nombreux tableaux.

La marche accélère l’élimination des toxines en stimulant votre métabolisme global. Les mouvements « massent » les organes de la cavité abdominale, ce qui améliore la digestion et stimule les organes d’élimination. Petit bonus : l’exercice a, en plus, un effet anti-stress.

Marchez à un rythme régulier,  assez soutenu sans être sportif (vous ne faites pas de lèche-vitrine !), en calant vos pas sur votre respiration.

Bien sûr, si vous avez l’habitude de pratiquer régulièrement une autre activité physique, vous pouvez continuer. Cet exercice remplacera la marche.

A votre retour, préparez-vous une tisane détox. Variez les plantes afin d’agir à tour de rôle sur vos principaux organes d’élimination : du boldo, du romarin  ou du chardon-marie pour votre foie ; de la reine-des-prés, du bouleau ou de la piloselle pour vos reins. Versez une demi-cuillerée à soupe de plante dans un bol d’eau bouillante, et laissez infuser 3 minutes avant de filtrer puis buvez nature, ou sucré avec une petite cuillerée à café de miel. Prenez chaque plante en cure de trois semaines, puis faites une pause d’une semaine avant de prendre la suivante.

S’il ne vous est pas facile de préparer une tisane, prenez un extrait de plante (un complément alimentaire sous la forme de gélule ou d’ampoule) avec un grand verre d’eau à température ambiante.

4. Votre relaxation anti-stress.

Le soir, juste avant de vous endormir, prenez quelques minutes pour neutraliser vos tensions de la journée.

Allongé dans votre lit, la nuque posée sur un oreiller plat, respirez calmement deux ou trois fois puis fermez les yeux.

Représentez-vous un paysage qui vous apporte calme et sérénité : bord de mer, forêt, campagne… C’est vous qui décidez. Imaginez que vous vous promenez tranquillement dans ce lieu apaisant et ressentez le calme qui s’installe en vous. Déposez vos tensions de la journée au fur et à mesure qu’elles émergent.

Une fois que vous vous sentez tout à fait paisible, laissez-vous glisser dans le sommeil. Car outre le fait qu’il améliore progressivement votre résistance au stress, cet exercice favorise l’endormissement et la sérénité du sommeil.

 

5. Votre exercice de gestion des émotions.

 

Vous allez utiliser cette routine chaque fois que vous sentez une émotion vous perturber. Si possible sur l’instant, sinon le plus rapidement possible.

Trouvez un endroit calme (pourquoi pas les toilettes ?), asseyez-vous et fermez les yeux. Respirez  profondément deux ou trois fois pour stabiliser votre rythme respiratoire.

Puis imaginez que vous inspirez non plus par vos poumons mais par votre cœur, comme s’il était pourvu d’une petite bouche. Sentez l’air qui baigne cet organe et ressort en emportant avec lui tous vos sentiments négatifs.

Ensuite, imaginez qu’au lieu de l’air, votre cœur aspire les sentiments positifs dont il a besoin en fonction de l’émotion qui vous a perturbé : de la confiance si vous vous sentez déstabilisé, de la joie si vous être attristé… Continuez pendant 5 minutes, puis revenez à votre conscience normale.

Lorsque vous avez passé une journée sans subir d’agression émotionnelle, pratiquez tout de même cet exercice en fin de journée, avant ou après le dîner.

Bonne année et bonne santé !

La pratique régulière de ces 5 gestes entraînera un mieux-être rapide. Répétez-les chaque jour. Petit à petit, ils feront partie de vos habitudes et vous n’aurez plus à y penser. Et comme vous vous sentirez mieux, vous aurez plus de facilité à intégrer dans votre quotidien les activités créatives que vous vous promettez souvent de démarrer sans jamais parvenir à vous y tenir. A vous la musique, la peinture, le modelage… Et surtout, la santé et la bonne humeur !

Bien à vous,

Philippe Monteiro Da Rocha

PS : Les produits que nous recommandons sont sélectionnés selon des critères stricts de composition, d’ingrédients et de qualité de fabrication.

Webinaires ACTInutrition

 

Voir le webinaire : Bonnes résolutions : comment se fixer un objectif simple et être sûr de l’atteindre ?

Cliquez ICI pour participer au prochain webinaire

Et pour être sûr de ne pas rater le prochain webinaire avec le Dr Rougier, suivez-nous sur Facebook.

>> Retrouvez tous nos webinaires : Les Webinaires en direct d’ACTInutrition

Les informations de cette lettre d’information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de cette lettre d’information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s