Conservez les bénéfices des vacances… mais pas les kilos !

Cher lecteur, chère lectrice,

Il n’y a décidément pas grand chose à faire ! On a beau lire les judicieux conseils des magazines pour ne pas grossir pendant les vacances, l’oisiveté chronique et les tentations gustatives multiples qui caractérisent la période estivale ont souvent raison de nos meilleures intentions.

« Allez, c’est les vacances après tout, on peut se faire plaisir et se lâcher un peu. Il sera bien temps de se serrer la ceinture à la rentrée ! » Ca vous rappelle quelque chose ?

Entre les apéros dînatoires, les menus gastronomiques, les sandwiches trop gras et les brunchs charcuterie/fromage, je vous confesse avoir multiplié les (petits) écarts cet été. Un scénario qui se traduit par un bien triste constat sur la balance : un surpoids de 2,8 kg au compteur.

Et puis malheureusement, les vacances ne sont plus qu’un joli souvenir et la rentrée est là : l’heure de rattraper les écarts est arrivée. Et si je profitais de cette opportunité où les bonnes résolutions sont plus faciles à prendre que d’habitude pour changer quelques mauvaises habitudes.

Après tout, c’est le moment idéal pour mettre en place quelques stratégies qui me garantiront, pour l’hiver qui vient, un tonus renforcé, une meilleure résistance au stress, une immunité au top…  Une manière de transformer la rentrée en une période stimulante et joyeuse. Ca vous tente de m’accompagner ?

Point n’est besoin, pour cela, de révolutionner votre vie de fond en comble. Vous en avez certainement déjà fait l’expérience : lorsqu’on décide de modifier ses habitudes quotidiennes de manière drastique, on ne tient pas longtemps.

On fait des efforts, on se contraint, on se sent frustré par les interdits que l’on s’est soi-même posés… Invariablement, ce type de plan se solde par un échec. Un petit écart alimentaire par ci, une séance de sport ratée par là… Et au fil des semaines, c’est toute la trame de la volonté qui s’effiloche.

« L’être humain est rebelle aux grands changements », explique le Dr Yann Rougier (voir l’interview ci-dessous). Les grands bouleversements sont source de stress, d’anxiété, voire d’angoisse et/ou de dépression.

A l’inverse, des « petits pas » réguliers, pas trop contraignants, simples et progressifs, font mieux que tous les grands chambardements. Ils sont faciles à intégrer dans le quotidien, sans tout chambouler. Ils ne génèrent ni frustration, ni efforts importants. Juste des petits réajustements qui ensoleilleront votre rentrée… jusqu’à l’été prochain !

vacances finies

Les enjeux d‘une rentrée réussie

J’entends tout de même fuser une question : pourquoi faudrait-il à tout prix « réussir » sa rentrée ? Que se joue-t-il donc de si important à la fin de l’été ? Dans la tradition millénaire chinoise, on reconnaît une cinquième saison qui se situe juste entre l’été et l’automne : l’intersaison.

C’est une période d’équilibre entre le bouillonnement énergétique de l’été et le repli de l’hiver qui s’annonce. C’est la saison au cours de laquelle les contraires s’unissent et les confits s’apaisent. Une parenthèse paisible, propice aux réajustements.

C’est donc le moment idéal pour reconsidérer sa vie quotidienne, évaluer ses habitudes (bonnes et mauvaises), faire le point sur ses désirs… Après le repos des vacances, et avant de replonger dans l’habituel tourbillon d’activité et de soucis, c’est le moment de vous poser et de réfléchir.

Qu’attendez-vous de l’année qui vient ? Que pouvez-vous améliorer pour y parvenir ? Comment éviter fatigue, déprime et prise de poids lorsque les journées raccourciront et que le froid agressera les organismes engourdis ?

Car personne ne naît patraque, fatigué, énervé, agressif… Nous arrivons sur Terre avec un potentiel de santé, de forme physique et d’équilibre psycho-émotionnel. Ce « bagage » est différent pour chacun, certes, mais il est toujours rempli de promesses. Pourtant, comme tous les « réservoirs de possibles », ce potentiel peut soit fructifier, soit s’épuiser.

Imaginez un vieux paysan qui se contente de cueillir les fruits de son maigre verger. Une année sur deux, suivant les caprices du climat, le gel ou la sécheresse détruisent la moitié de sa récolte et il ne peut pas nourrir sa famille.

Son voisin, qui dispose du même champ, a eu l’idée de récupérer les noyaux de ses fruits afin de faire germer de nouveaux arbres, il a planté des légumes autour des troncs, il a semé des céréales dans la clairière…  

L’heure de la cueillette venue, le premier souffre, s’épuise, se décourage, alors que le second arbore un visage souriant et serein lorsqu’il contemple ses réserves pour l’hiver.

C’est devant ce même choix que nous sommes régulièrement placés : allons-nous dilapider le trésor de santé qui nous a été transmis, ou au contraire en prendre soin ? En cette rentrée, vous allez pouvoir choisir votre camp !

Screen Shot 2017-08-29 at 6.36.13 PM

Des bénéfices à la pelle !

Vous bénéficierez de ces « petits pas » dans de nombreux domaines.

  • Votre minceur. Les deux ou trois kilos des vacances, résultats de quelques dîners un peu trop arrosés ou des crêpes partagées avec les enfants à l’heure du goûter, risquent fort de « faire des petits » si vous les laissez s’installer. Au printemps prochain, ce sont cinq ou six kilos dont il faudra vous délester. Alors autant vous y mettre tout de suite.
  • Votre santé. Vous allez donner à votre organisme quelques coups de pouce qui stimuleront votre capital-santé. Une meilleure alimentation quotidienne vous aidera à faire le plein de nutriments bénéfiques. Une gestion du stress plus efficace vous tiendra à l’abri des troubles liés au stress. Un équilibre acido-basique préservé atténuera le risque de cellulite, de douleurs articulaires ou de troubles inflammatoires… Tout cela sans gros efforts.
  • Votre énergie. Ce qui la grignote habituellement ? Les carences nutritionnelles, l’accumulation de déchets dans l’organisme, les sautes d’humeur, la déprime, l’anxiété, le stress… Autant d’ennemis sournois que vos petites corrections quotidiennes suffiront à tenir à distance.
  • Votre bonne humeur. Elle résulte, elle aussi, d’un équilibre global, à la fois physique et psycho-émotionnel. Si nous n’avons pas toujours de prise sur les évènements qui surviennent dans notre existence, nous pouvons toujours entretenir notre petit noyau de joie intérieure afin de mieux résister aux aléas et aux épreuves. Et pour cela, il faut penser alimentation, antistress, détox…
  • Votre sommeil. La rentrée constitue un cauchemar pour ceux qui ne dorment pas bien (et ils sont nombreux !). Pendant les vacances, ils ont retrouvé leur rythme de sommeil naturel. Ils ont pu enfin suivre leur propre boussole. Et maintenant, voilà qu’ils doivent à nouveau s’adapter au rythme social : se lever trop tôt par rapport à leur horloge interne, ne plus faire cette sieste pourtant appréciée et réparatrice… Au lieu de vous obséder sur vos heures de sommeil perdues, essayez plutôt d’améliorer globalement votre sommeil.

Vous le voyez, vous avez beaucoup à gagner. Alors allez-y ! Voici 5 conseils pratiques, simples et faciles à mettre en œuvre. Si vous les intégrez à votre quotidien de manière régulière, vous conserverez longtemps les bénéfices de vos vacances, tout en vous défaisant de vos quelques kilos superflus.

o-WOMAN-WRITING-facebook

Conseil n° 1 : Un carnet pour faire le point 

C’est la première étape. Ne mésestimez pas son importance. Pendant la première semaine de votre programme, vous ne changerez rien à votre vie quotidienne.

Vous allez d’abord faire le point sur votre hygiène de vie, afin de savoir sur quels points insister en particulier. Pour cela, il suffit d’un grand carnet et d’un peu de patience… Ce carnet sera votre compagnon pendant une semaine. Gardez-le sur vous, dans votre sac ou dans votre poche, afin de pouvoir y prendre des notes à tout moment de la journée et même de la nuit.

  • En pratique. Sur une double page, tracez cinq colonnes.  Dans chacune, vous allez noter tout ce qui concerne un aspect de votre vie.
    • Dans la première, vous noterez ce que vous mangez (tout ce que vous mangez !), et l’heure de ces prises alimentaires.
    • La deuxième colonne sera consacrée à votre sommeil. Vous y noterez vos heures de coucher, d’endormissement, de réveil (nocturne ou matinal), mais aussi les moments où vous piquez du nez dans la journée.
    • Dans la troisième colonne, vous inscrirez ce qui concerne votre fonctionnement psycho-émotionnel : les contrariétés, les émotions fortes, les stress, les baisses de moral, les moments de la journée où vous vous sentez le plus joyeux…
    • Dans la quatrième colonne, vous noterez votre activité physique : quelle activité (sportive ou non) ? A quelle heure ? Pendant combien de temps ?… Ainsi que l’état dans lequel votre activité vous a plongé.
    • Enfin, dans la dernière colonne, vous évaluerez votre tonus et votre fatigue, en inscrivant les moments où vous vous sentez en forme, et ceux où vous vous sentez moins bien.

Ne vous limitez pas. Ne vous forcez pas trop non plus. Il n’est pas nécessaire de rédiger de grands textes explicatifs, des notes sommaires suffisent. Cependant, si vous préférez vous étendre plus longuement sur vos états d’âme, ne vous en privez pas. L’essentiel est qu’à la relecture, vous voyiez se dessiner à grands traits vos habitudes quotidiennes. Car au bout d’une semaine, votre carnet sera suffisamment rempli pour que vous puissiez lire ce que vous avez inscrit.

Vous verrez alors jaillir devant vos yeux des corrélations auxquelles vous n’avez jamais pensé : telle pulsion alimentaire se déclenche à la suite d’une émotion forte ; tel type de fatigue perturbe le sommeil… Cela vous permettra de mettre en place les gestes suivants avec une garantie d’efficacité.

  • Les bénéfices. D’abord, cet exercice vous aidera à faire un point plus précis, pragmatique et pratique, sur votre manière de vivre. Ensuite, il vous permettra d’adapter vos bonnes résolutions de rentrée à vos besoins réels. Tout le reste coulera de source…Ce carnet vous servira aussi, par la suite, à mesurer le chemin parcouru. Il vous suffira de recommencer au bout de trois mois, six mois…

stk21997ccf

Conseil n° 2 : Une mini-diète pour une bonne détox de rentrée

Répétons-le : notre société actuelle expose nos organismes à des substances toxiques de plus en plus nombreuses. Nous les ingérons (pesticides, engrais chimiques, additifs alimentaires…) ; nous les respirons (gaz d’échappements, pollutions atmosphériques…) ; ils pénètrent à travers notre barrière cutanée (cosmétiques, maquillage…).  En outre, notre manière de vivre (notamment le stress) augmente considérablement la quantité de déchets que produisent naturellement nos cellules.

Certes, nous sommes équipés d’un dispositif chargé d’éliminer à la fois les polluants et les déchets métaboliques. Le système lymphatique et les organes émonctoires (surtout le foie et les reins) s’occupent de cette tâche essentielle. Mais devant cette « inflation toxinique », ils sont souvent dépassés. Les toxines et les déchets s’accumulent, ce qui favorise la prise de poids, la fatigue, la nervosité, les troubles digestifs…

Vous l’avez compris : les bienfaits des vacances se dilueront rapidement dans les semaines qui suivent votre retour si vous n’offrez pas à votre corps un « coup de pouce » détox.

  • En pratique. En matière de détox, tout est bon. Les outils abondent : plantes drainantes ou cholagogues, drainage lymphatique, sauna ou hammam, massages… Sans oublier l’alimentation. Certains fruits et légumes renferment des composants qui, selon les cas, stimulent l’élimination rénale des déchets, régénèrent le foie, favorisent la production et l’évacuation de la bile…
    Pourquoi ne pas profiter de la rentrée pour vous offrir une courte diète végétale ? C’est simple : pendant trois jours, vous supprimez progressivement de votre alimentation les sucres, les protéines et les matières grasses. A l’arrivée, vous ne mangez plus que des fruits et des légumes. Continuez pendant 48 heures, puis réintégrez les autres aliments les uns après les autres.
    Vous pouvez manger autant de fruits et légumes que vous le désirez, crus ou cuits, mais sans assaisonnement (hormis du sel, des épices et des aromates). Choisissez-les Bio de préférence, afin de limiter au maximum les apports en substances polluantes. Pendant ces trois jours, évitez de boire des sodas, de l’alcool, des jus de fruits industriels… Contentez-vous de boire de l’eau minérale, du thé vert ou des tisanes de plantes.
    Certaines médicinales accompagnent particulièrement bien cette diète, notamment celles qui drainent les reins (orthosiphon, queues de cerise, piloselle, fenouil…) et celles qui stimulent le fonctionnement hépatique (artichaut, radis noir, fumeterre, chardon-marie…). Vous pouvez les consommer en tisanes, en gélules ou en extraits liquides. Il existe aussi des formules associant plusieurs plantes, et parfois des micronutriments.
  • Les bénéfices. Cette diète mettra au repos votre système digestif et vos fonctions d’assimilation. Vos organes émonctoires bénéficieront de cet allègement. Votre corps se débarrassera de son stock de toxines, ce qui retentira aussi bien sur votre ligne (pas d’amincissement durable sans quelques gestes détox !) que sur votre tonus physique et psycho-émotionnel.

blackberry-hero

Conseil n° 3 : Des couleurs dans votre assiette pour faire le plein de bons nutriments

Vous êtes-vous déjà demandé ce qui apporte de la couleur dans nos assiettes ? Ce sont les fruits et légumes ! La viande, le poisson, les pâtes, le riz… ont des teintes fades et monotones. A l’inverse, il suffit de se promener sur un marché pour se régaler les yeux avec des explosions de couleurs.

Cette remarque n’est pas qu’esthétique, même si ces chatoiements contribuent à aiguiser notre appétit. Le plus important, c’est que la couleur des végétaux est liée à leur composition nutritionnelle. Ainsi, les fruits et légumes de teinte orangée renferment beaucoup de bêtacarotène. Ceux qui arborent une couleur violette contiennent de grandes quantités d’antioxydants. Les fruits et légumes rouges sont les champions du lycopène. Les légumes verts sont extrêmement riches en minéraux variés… Autant de micronutriments dont notre corps a besoin, et que nous devons puiser en priorité dans le monde végétal.

Pour améliorer votre alimentation quotidienne sans avoir l’impression de faire un régime, fiez-vous donc aux couleurs des végétaux. Variez-les tous les jours, cela vous aidera à élargir vos apports nutritionnels, sans efforts ni contraintes.

  • En pratique. Rien de plus simple !  Vous avez prévu pour votre dîner des carottes et des courgettes ? Pensez pour demain à des aubergines et des tomates, puis des épinards et de la pastèque, ou du melon et des fenouils… N’oubliez pas les baies noires (myrtilles, cassis…).
    Faites de ce conseil une habitude quotidienne. Non seulement cela mettra un peu de gaieté et de créativité dans vos menus, mais cela vous assurera une bonne couverture vitaminique et minérale.
    Cela ne doit pas vous empêcher de faire, une ou deux fois, d’ici la fin de l’hiver, une cure de compléments alimentaires associant minéraux, vitamines, mais aussi parfois acides aminés et acides gras. Si votre organisme est mieux nourri, ils seront d’autant plus efficaces.
  • Les bénéfices. Un apport varié et régulier en micronutriments est indispensable si vous désirez perdre du poids. Sans compter qu’une consommation accrue de fruits et légumes aide à la fois à limiter le stockage graisseux et à éviter l’excès d’acidité qui favorise la cellulite. Côté santé, vous ne serez pas en reste : moins de fatigue, une meilleure résistance au stress, des défenses immunitaires plus solides, des nuits plus sereines… De quoi vous lancer dans l’activité avec une bonne réserve de tonus.

ForestWalk_Fall2_cropped

Conseil n° 4 : Des balades pour votre tonus et votre minceur

Vous avez profité des vacances pour vous engouffrer dans l’activité physique ? A moins que vous ayez préféré pratiquer le farniente en professionnel ? Dans un cas comme dans l’autre, la rentrée sonne le glas de ces excès. Votre rythme se modifie, vous êtes plus tendu, plus pressé… Vous n’avez pas forcément le temps de pratiquer un vrai sport, ni celui de paresser tranquillement avec un bon bouquin.

Pourtant, votre corps et votre mental ont grand besoin d’oxygène et de mouvement tout au long de l’année. Alors suivez les conseils de l’Organisation mondiale de la santé : marchez ! Cette vénérable institution conseille de marcher au moins 30 minutes par jour, la recommandation optimale étant d’effectuer quotidiennement 10.000 pas.

  • En pratique. C’est décidé ? Vous vous y mettez ? Rien de plus simple, à condition de suivre quelques règles.
    • Il ne s’agit pas de flâner, mais de marcher à un rythme régulier, soutenu (mais pas trop).
    • Profitez-en pour faire, en même temps, un exercice respiratoire : calquez votre souffle sur le rythme de vos pas ; Inspirez sur 4 pas,  puis expirez sur 8 pas.
    • Si vous êtes du genre lève-tôt/couche-tôt, marchez plutôt en fin d’après-midi. La lumière que vos yeux absorberont à cette heure-là retardera naturellement votre endormissement, ce qui recalera progressivement votre rythme.
    • A l’inverse, si vous êtes plutôt lève-tard/couche-tard, évitez les grandes balades de fin de journée afin de limiter la pénétration lumineuse. Marchez plutôt en début de matinée (avant d’aller travailler), et portez des lunettes de soleil en fin de journée même si le temps est au gris. 
  • Les bénéfices.  En 2012, l’OMS a répertorié toutes les études portant sur les bienfaits de la marche. C’est prouvé : cette activité banale, gratuite, peu exigeante en matériel (une paire de bonne chaussures suffit), sans rendez-vous, suffit pour renforcer la musculature, améliorer la capacité respiratoire, apaiser le rythme cardiaque, diminuer l’hypertension, favoriser le sommeil, stimuler les défenses immunitaires, augmenter la densité osseuse… Sans parler des bienfaits psycho-émotionnels : une demi-heure de marche par jour réveille la créativité, aide à mieux gérer le stress, harmonise les pensées et les émotions. Quant à vos kilos de vacances, ils fondront au fil de vos pas.

fitoterapia-2-e1482358652427

Conseil n° 5 : Des plantes pour tenir les tensions à distance

Reste le délicat problème du stress. Vous avez pu oublier vos soucis et vos tensions pendant les vacances, et vous avez apprécié cette légèreté ? Vous avez même retrouvé des nuits sereines ? Rassurez-vous, nous sommes très nombreux dans ce cas. Pourquoi faudrait-il renoncer à toute sérénité sous prétexte que nous reprenons le chemin du bureau et les enfants celui de l’école.

S’il n’est pas facile de maîtriser les évènements, il est toujours possible d’améliorer la réponse que nous leur apportons. Il existe pour cela de nombreux outils : l’alimentation (le cerveau est un grand consommateur de matières grasses), la respiration (un antistress majeur), la méditation, les massages… Et surtout les plantes médicinales. Ce sont vos meilleures amies dans cette lutte contre la tension nerveuse.

  • En pratique. On trouve aujourd’hui des plantes sous diverses formes : en vrac, en sachets, en gélules (extraits secs), en flacon compte-goutte ou en ampoules (extraits liquides)… Toutes ces présentations dépendent de la plante elle-même : certains principes actifs sont solubles dans l’eau, d’autres dans l’alcool ou le gras.
    Il est beaucoup plus pratique d’avoir sur soi un flacon de gélules, que de se préparer une tisane lorsqu’on n’est pas à la maison. C’est vrai ! Cependant, lorsque vous le pouvez, privilégiez ce mode de consommation notamment le soir, entre le dîner et le coucher pour favoriser un endormissement rapide et un sommeil serein..
    Voici quelques grandes médicinales antistress à essayer. A moins que vous préfériez opter pour un complément alimentaire qui réunit plusieurs plantes, associées à des nutriments antistress comme le magnésium.

    • La rhodiola : Cette plante apprécie les terres froides de l’Europe du nord. Elle améliore la résistance au stress grâce à son action à la fois stimulante (mais pas irritante) et équilibrante. La rhodiola améliore l’humeur et aide à prendre de la distance par rapport aux évènements. On la trouve généralement en extraits secs (gélules).
    • La valériane : contre l’anxiété chronique. Déjà, au XVIIème siècle, la médecine traditionnelle prescrivait cette plante pour soigner les manifestations de l’anxiété. A l’époque, on parlait d’hystérie ou de mélancolie. Aujourd’hui, on invoque plutôt le stress et l’angoisse diffuse. Il n’en reste pas moins que la valériane est très efficace sur le plan de l’apaisement nerveux, ce qui a un retentissement rapide sur le sommeil lorsque le problème est lié à la nervosité (ce qui est très fréquent). Préférez les gélules de plante sèche ou les extraits liquides, car la décoction n’est pas agréable au goût.
    • Le tilleul : Ce grand arbre majestueux diffuse son ombre apaisante sur les terrasses des vieux mas provençaux. Mais, comme il est plutôt adaptable, on le trouve aussi dans d’autres régions de France. C’est donc sous tous les cieux que ses fleurs délivrent leur effet délicatement apaisant, antistress et légèrement hypnotique. Un triptyque idéal pour entretenir, tout en douceur, la qualité de vos jours et de vos nuits. Réservez cette plante pour vos tisanes du soir car sa saveur est agréable : buvez un bol après le repas, et un autre une heure avant de vous coucher (une cuillerée à soupe pour un bol d’eau bouillante, à laisser infuser 7 à 8 mn).
    • La passiflore. Originaire d’Amérique du sud, cette plante grimpante a été introduite en Europe au XVIIème siècle. Depuis, elle s’est assuré une belle présence dans les jardins comme sur les rayonnages des herboristeries. Sa jolie fleur blanche, dont le pistil violet évoque les clous qui immobilisèrent Jésus sur la croix (d’où son nom), possède des vertus à la fois hypnotiques et apaisantes. La tension nerveuse n’y résiste pas, et le sommeil n’a plus de mal à vous prendre dans ses filets. La passiflore est disponible en extraits secs (gélules) ou en vrac (1/2 cuillerée à soupe pour un bol d’eau bouillante, à laisser infuser 10 mn, 2 fois par jour, de préférence le soir).
    • La camomille. Il en existe plusieurs variétés. Pour améliorer le sommeil choisissez la camomille romaine (et non allemande). Toutes deux sont antispasmodiques, digestives et apaisantes, mais la première est plus efficace que la seconde et surtout plus agréable au goût. Son action très douce permet de la donner même aux enfants. Elle calme la nervosité et permet un endormissement plus rapide et plus serein. Elle est parfaite pour la tisane du soir (5 à 6 fleurs séchées pour un bol d’eau bouillante, à infuser 8 mn). La camomille agit en douceur. Même si vous en prenez dans la journée, elle ne vous « assommera » pas. Profitez-en !
  • Les bénéfices. Vous les constaterez aussi bien au niveau de votre ligne (le stress favorise le stockage graisseux et la cellulite), mais aussi du sommeil, de la forme physique et psychique, de la concentration, de la mémorisation…

Vous voilà prêt à attaquer la rentrée en mettant toutes les chances de votre côté !

Annonce spéciale

0000158_apaisement-rhodiola-grande-camomille

Actinutrition® Apaisement est un complément alimentaire anti-stress fabriqué en France à base de plantes, vitamines, coenzyme Q10 et de protéines de poisson en gélules, pour toutes les personnes cherchant à diminuer activement les tensions et les pressions du stress.

Bénéficiant de l’A.C.E. BioTechnology®*, Actinutrition® Apaisement :

  • aide à la relaxation et à la détente grâce à la synergie rhodiola / grande camomille
  • protège l’équilibre et la recharge nerveuse grâce au magnésium marin en synergie avec les vitamines du groupe B
  • contribue à une neurotransmission normale grâce au calcium

240_f_32348997_qzz7fofkjfubzlavtqyl5cm70wea1hji

Suite de la lettre :


Trois questions à Yann Rougier

yannrougier300
« Pas besoin de grande révolution ! Des petits gestes suffisent pour tout changer… »

Vous affirmez que des petits gestes quotidiens valent mieux que les grandes révolutions et donnent de meilleurs résultats. Comment est-ce possible ?

Dr Rougier : De nombreuses expériences ont montré que chez l’être humain, tout ce qui est durable est lié à des phases de transition modérées et progressives. Les Anglais disent : « step by step ». Les grands bouleversements, quand bien même ils sont théoriquement bénéfiques, ne correspondent pas à notre fonctionnement profond, que l’on parle de notre psychisme, de nos émotions ou de notre corps.

Les grands efforts sont voués à l’échec car ils entraînent des modifications trop brutales, qui déboussolent à la fois l’organisme dans son fonctionnement intime, le psychisme et les émotions. C’est pourquoi il vaut mieux mettre en place des améliorations très progressives. Il est beaucoup plus facile de s’y tenir. Et surtout, cette stratégie est la plus efficace. A condition d’agir sur plusieurs tableaux en même temps.

Pourquoi ?

Dr Rougier : Les neurosciences ont montré qu’il existe une unicité biologique du Vivant. J’ai déjà eu l’occasion de vous en parler : tout ce qui est Vivant et Humain (même la plus petite cellule) respire, élimine ses déchets, se nourrit, pense (sous la forme d’échanges d’information avec les cellules environnantes) et ressent des émotions (grâce aux incessants messages hormonaux).

Ces cinq points sont également importants et ils sont responsables, ensemble, de notre équilibre physique et psycho-émotionnel. Pour conserver le plus longtemps possibles les bénéfices des vacances (tout en chassant sans efforts les kilos pris pendant l’été !), il faut veiller à équilibrer ces cinq pôles. Il ne s’agit pas de cumuler les contraintes, les efforts, les interdits… Au contraire ! Chacun peut profiter de cette période de rentrée pour d’abord évaluer ses habitudes de vie, puis modifier en douceur celles qui en ont le plus besoin.

Mais attention : cela ne veut pas dire que vous pouvez laisser de côté certains domaines pour vous concentrer exclusivement sur les autres. Non ! Pour espérer des résultats, il faut vraiment que votre démarche unisse des petits gestes complémentaires dans tous les domaines (respiration, alimentation, détox, gestion du stress et des pensées…). Ceux-ci agiront en synergie, ce qui garantit pour une efficacité maximale.

Ces gestes suffisent-ils pour chasser les kilos de l’été ?

Dr Rougier : Bien sûr ! C’est la grande erreur des cinquante dernières années en matière d’amincissement : tout focaliser sur l’alimentation, en laissant de côté les autres facteurs du Vivant. C’est un être complexe qui grossit, avec ses erreurs alimentaires, certes, mais aussi avec ses accumulations de déchets, sa manière de gérer le stress, ses pensées obsédantes… C’est cet être complexe qu’il s’agit d’aider à maigrir. Et cette entreprise ne peut réussir que si l’on ne reste pas obnubilé uniquement par le contenu de son assiette.

Une note pour conclure

Je préfère vous prévenir, la solution Apaisement d’Actinutrition dont je vous parle dans cette lettre, n’est pas un produit-miracle : les personnes réagissent de différentes manières à l’action des compléments anti-stress.

Gardez à l’esprit comme nous le mentionnons dans cette lettre qu’une alimentation saine, variée et équilibrée reste le point de départ de toute démarche pour se détendre et diminuer les tensions et les pressions du stress. Par ailleurs, la consommation d’une telle formule sous forme de complément alimentaire sera toujours plus efficace si vous la complétez par la prise d’un bon multivitamines.

Ces gestes simples font partie de l’hygiène de vie quels que soient votre façon de vivre et vos éventuels problèmes de santé, donc s’ils ne vous font pas tout de suite du bien, ils ne vous feront en tout cas jamais de mal. Je vous laisse donc l’adresse si vous souhaitez vous procurer la solution Apaisement d’Actinutrition.

Bien à vous,

Philippe Monteiro Da Rocha

PS : Les produits que nous recommandons sont sélectionnés selon des critères stricts de composition, d’ingrédients et de qualité de fabrication.


Webinaires ACTInutrition

Vous pouvez revoir tous nos webinaires détox, minceur et santé  en vous abonnant à notre chaîne YouTube ici.

Et surtout, cliquez-ICI pour participer au prochain webinaire :

240_f_33270897_ftph235hvvrxiwhdr2kfzi4ohuzjqirw

Pour être sûr de ne pas rater le prochain webinaire avec le Dr Rougier, suivez-nous sur Facebook.

>> Retrouvez tous nos webinaires : Les Webinaires en direct d’ACTInutrition


* Le coeur de formule unique, le complexe « A.C.E BioTechnology® » permet la meilleure assimilation possible des différents nutriments pour garantir une efficacité plus ciblée et renforcée dans l’organisme.


Les informations de cette lettre d’information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de cette lettre d’information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s