Préparer les fêtes

unnamed.jpg

Cher lecteur, chère lectrice,

Pour moi, c’est LE rendez-vous de l’année ! C’est une période qui génère des attentes réjouissantes mais aussi des stress inévitables.

Bien sûr, je me régale à l’avance de la soirée autour du sapin, des retrouvailles avec les cousins qui ne viennent qu’une fois par an, des enfants qui ouvrent leurs cadeaux, du grand gueuleton du réveillon…

En même temps, quand arrive Noël, ça ne rate jamais, j’ai trois hantises récurrentes. D’abord, les retrouvailles familiales vont-elles se dérouler sans accroc ? Ensuite les cadeaux que j’aurai trouvés à l’arrache vont-ils faire leur petit effet ? Enfin, sur un plan plus personnel, vais-je réussir à éviter de prendre deux ou trois kilos pendant cette période d’excès caloriques répétés ?

Il paraît que la majorité des Français craignent de prendre du poids à Noël et, selon une enquête d’Harris Interactive en 2015, 66 % de nos concitoyens imaginent qu’il est inévitable de prendre entre un et deux kilos pendant la dernière semaine de l’année. Vous aussi je parie…

J’ai une bonne nouvelle pour vous : chiffres à l’appui (selon plusieurs études recoupées par le magazine Slate), on grossit effectivement un peu en fin d’année mais… on prend moins d’un kilo en moyenne.

N’en profitez pas pour multiplier les écarts quand l’heure du repas le plus long de l’année arrivera.

Les fêtes sont donc une période contrastée, entre joie et tension. On voudrait à la fois profiter des agapes, préserver sa ligne et faire des excès sans surcharger son foie. L’heure est donc à la mesure.

Pour mettre toutes les chances de votre côté et passer la fin d’année dans de bonnes conditions, il vaut mieux s’y prendre à l’avance : ne pas attendre le rush du dernier moment pour faire ses cadeaux ; préparer son corps aux excès pour qu’il les traverse sans encombre ; accompagner son stress dès qu’il se manifeste pour éviter qu’il déborde… Un programme pas aussi compliqué qu’on pourrait le craindre !

family-christmas

Avant les fêtes

C’est dès aujourd’hui que vous devez prendre les choses en main si vous voulez échapper à la montée en pression qui finit toujours par vous cueillir lorsque vous vous y attendez le moins. C’est dès aujourd’hui que vous allez préparer votre corps aux fêtes qui s’annoncent. Pour que tout soit prêt au moment voulu, y compris vous-même !

D’abord, gérez votre stress.

Car vous n’y échapperez pas, que ce stress soit d’origine positive ou négative. Dans toutes les échelles mises au point pour évaluer le niveau de stress d’un individu, on remarque que les évènements très heureux (un mariage, un gain inattendu au jeu…) déclenchent dans l’organisme le même orage hormonal que les accidents de la vie (une perte d’emploi, un deuil…). La période des fêtes de fin d’année concentre ces apparentes contradictions, puisque la joie, le plaisir et la tension seront au rendez-vous. Pour cela, vous disposez de plusieurs outils : des plantes, des compléments alimentaires, des exercices respiratoires…

  • Prenez l’habitude de commencer la journée par un petit exercice respiratoire à la fois stimulant et apaisant. Par exemple, au lever, asseyez-vous sur le bord de votre lit. Votre dos est bien droit, vos genoux pliés à 90°, vos mains posées sur vos cuisses. Inspirez profondément en comptant jusqu’à 3, puis expirez lentement en comptant jusqu’à 6. Respirez de cette manière, par le nez, pendant deux minutes, puis ralentissez le rythme. Inspirez en comptant jusqu’à 4 et expirez en comptant jusqu’à 8. Ensuite, si vous y arrivez, ralentissez encore le rythme. Le tout ne dure pas plus de 5 minutes et vous pouvez le pratiquer n’importe où.
    Pendant toute la durée de l’exercice,  restez concentré sur votre souffle et vos sensations corporelles. L’exercice ne doit pas devenir pénible. Conservez le rythme le plus lent avec lequel vous vous sentez à l’aise. A force de répéter l’exercice (vous pouvez aussi le faire dans la journée lorsque vous vous sentez tendu), vous serez de plus en plus à l’aise.

 

  • Instaurez un rituel tisane du soir. Les plantes sont de formidables antistress, efficaces et doux en même temps. L’idéal est de vous offrir chaque soir, entre le dîner et le coucher, un « moment tisane » apaisant. De nombreuses plantes peuvent vous aider à vous coucher sans stress et à mieux dormir, de manière à vous réveiller moins tendu le lendemain. Essayez le tilleul, la verveine citronnée, la lavande, la passiflore, la camomille, la marjolaine… Elles sont agréables au goût, ce qui ne gâche rien.
    Le fait de préparer votre tisane chaque soir, en répétant les mêmes gestes (choisir une jolie théière, préparer votre plateau…) inscrira profondément dans votre cerveau ce que représente cette pause : une parenthèse de plaisir et d’apaisement. L’effet se fera sentir de plus en plus rapidement, dès que vous commencerez votre préparation.
  • Faites une cure de magnésium et d’Omega 3. Votre cerveau et votre système nerveux en consomment de grandes quantités, surtout dans les périodes de tension. On trouve des produits, conditionnés en comprimés ou en gélules, dans les pharmacies, parapharmacies et boutiques de produits diététiques. Commencez votre cure dès que possible, de manière qu’elle dure jusqu’à Noël.
  • Ne laissez pas tomber votre activité physique. La tentation est grande, devant le planning quotidien qui s’enrichit de tâches variées (courses, cadeaux, préparatifs…), de renoncer à votre demi-heure quotidienne de marche, ou à votre partie de tennis du week-end. Ne tombez pas dans ce piège. En ce moment plus qu’en aucun autre, vous avez besoin de cette parenthèse physique. L’activité est un excellent anti-stress, en même temps qu’un détoxifiant de choix.

Boostez votre immunité pour ne pas être malade le jour J.

Le stress et la tension nerveuse finissent par affaiblir nos défenses immunitaires. Or, l’hiver est une saison bénie pour les bactéries et les virus qui adorent l’humidité. Et qu’y a-t-il de plus frustrant que de se retrouver au lit avec une fièvre de cheval pendant que les autres font la fête, alors même que l’on s’est donné corps et âme aux préparatifs ? Pas de panique : les exercices de respiration et de relaxation que vous offrirez à votre organisme constituent déjà un soutien immunitaire sérieux. Ajoutez-y quelques produits naturels immunostimulants…

 

  • Faites une cure de shitaké ou d’échinacée. Le premier est un champignon très prisé des japonais, la seconde une sorte de grande marguerite rose utilisée par les Indiens d’Amérique du Nord depuis des siècles. Ces deux végétaux stimulent les défenses immunitaires, un effet vérifié par plusieurs études. Ce sont vos amis pour l’hiver ! On les trouve conditionnés en gélules ou en extraits. A consommer dès à présent pour une cure de trois semaines.

 

  • Parfumez la maison aux huiles essentielles. Tous ces extraits de plantes médicinales, extrêmement concentrés, ont des vertus antiseptiques. Certaines plus encore que d’autres. Pour barrer le passage aux intrus microbiens dans la maison (surtout si l’un des membres de la famille ou un visiteur est déjà malade), diffusez dans l’atmosphère des huiles essentielles particulièrement efficace contre les microbes hivernaux : eucalyptus, pin sylvestre, thym à thymol, arbre à thé… Préparez vos petits mélanges et ajoutez quelques gouttes d’huile essentielle de lavande, d’orange douce ou de mandarine rouge pour le plaisir des narines (elles sentent incroyablement bon) et pour la détente nerveuse. Histoire de faire d’une pierre deux coups !

 

 

Chouchoutez votre beauté au naturel.

Les fêtes seront d’autant plus agréables pour vous que vous vous sentirez pétillant(e) et éclatant(e). Les yeux battus, les cernes et le teint gris, ce n’est pas l’idéal pour se sentir au top. Quelques gestes naturels vous aideront.

 

  • Faites un gommage au bicarbonate.  Dans un petit bol, versez du bicarbonate. Puis ajoutez un peu d’une huile végétale (sésame, noix, olive, avocat, noyau d’abricot, noix de coco…) que vous choisirez en fonction de vos goûts et de la qualité de votre peau. Autant que le geste vous soit agréable de bout en bout ! Mélangez jusqu’à obtenir une pâte grumeleuse. Conservez le bol dans votre salle de bains, en le recouvrant d’un film alimentaire.
    Deux fois par semaine, pendant votre bain ou votre douche, gommez votre visage et votre corps avec cette préparation. C’est 100% naturel, très agréable et extrêmement efficace. En plus, c’est beaucoup moins onéreux que les produits cosmétiques industriels.
  • Nourrissez votre peau avec des huiles essentielles. Ce sont de véritables produits de beauté, que vous utiliserez à raison de 2 ou 3 gouttes mélangées dans une cuillerée à café d’huile végétale (vous pouvez utiliser les mêmes que pour votre gommage). Choisissez vos huiles essentielles en fonction de votre peau : du bois de rose (ou du bois d’Asie) pour stimuler les peaux matures et faire disparaître les tâches liées à l’âge ; de l’hélichryse italienne si vous avez des rougeurs (couperose par exemple) ; du néroli et de la lavande si vous avez la peau grasse ; de l’oliban et de l’ylang-ylang si elle est sèche. Attention : les huiles essentielles sont parfois irritantes pour la peau. Alors ne les utilisez pas pures et n’augmentez pas les doses de manière aléatoire. Utilisez cette préparation comme un soin de nuit que vous passerez après votre gommage, en évitant le tour des lèvres et surtout le tour des yeux où la peau est très fine et fragile.

Un peu de détox pour vous préparer.

Votre corps va subir de plein fouet tous les excès de table et de bouteille auxquels vous allez vous livrer pendant la semaine fatidique qui dure du 24 décembre au 1er janvier. Alors prenez les devants en lui offrant une petite cure détox spéciale.

 

  • Pendant les deux à trois semaines qui précèdent, mangez beaucoup de fruits et légumes frais. Choisissez-les drainants, de manière que cet apport en vitamines, minéraux, fibre et eau soutienne l’activité de vos organes émonctoires. Dégustez-les crus ou cuits à la vapeur. Pensez au poireau pour nettoyer les intestins, à la carotte et au radis noir pour drainer le foie, à l’endive et aux clémentines pour soutenir les reins… En augmentant volontairement vos apports végétaux, vous diminuerez sans faire d’effort la part des autres aliments, notamment les sucres et les céréales raffinées.

 

  • Pour aider vos reins, buvez suffisamment d’eau : au moins un verre de taille moyenne toutes les deux heures dans la journée (davantage si vous avez soif). Si vous choisissez une eau minérale, lisez bien l’étiquette : votre eau doit contenir moins de 20 mg de sodium et de 700 mg de bicarbonate par litre afin de ne pas encombrer inutilement votre organisme.

 

  • Pour préparer votre foie aux agapes, offrez-lui une petite cure de desmodium et d’artichaut. La première est une plante africaine qui stimule la régénération des cellules hépatiques (en extrait liquide). La seconde, ce n’est pas l’artichaut que nous consommons en vinaigrette, mais les feuilles de la plante qui porte ce bouton floral. C’est un draineur hépatique très efficace, qui stimule la production et l’évacuation de la bile indispensable à la digestion des graisses. Mais sa saveur est très amère et désagréable. Il vaut donc mieux le prendre en gélules de poudre de plante.

 

 
LH_FamHolidayprty.jpg

Pendant les repas de fêtes

A partir du 24 décembre au soir, l’heure n’est plus au régime, aux privations, aux calories… Oubliez ces contraintes ! Mais donnez-vous d’autres objectifs pour cette semaine qui se terminera avec le réveillon du 31 décembre.

Côté alcools…

C’est le grand ennemi des fêtes. Il est responsable des lendemains difficiles, des kilos sur la balance, des envies irrépressibles de sucre en fin de soirée… Voici comment le gérer

  • Commencez toujours votre repas par un verre d’eau, que vous boirez avant de consommer la moindre goutte d’alcool. Votre système digestif sera moins agressé.
  • Continuez tout au long de la soirée : buvez toujours un verre d’eau entre deux verres d’alcool. Vous diminuerez ainsi, sans faire d’effort, la quantité d’alcool que vous consommerez au cours de la soirée ou du déjeuner. Car l’alcool est diurétique, et l’augmentation de l’élimination rénale donne soif. L’eau étanchera cette soif mieux que le vin ou le champagne vers lesquels votre organisme vous pousserait si vous ne lui apportiez pas assez d’eau.
    Ce système est beaucoup efficace que le comptage des verres qui entraîne forcément des transgressions (allez, encore un petit !) et une culpabilité le lendemain matin lorsqu’on se réveille avec la bouche sèche et les tempes battantes.

 

  • Pas d’alcools forts en début de soirée. Commencez par du vin ou du champagne. Plus tard dans la soirée, lorsque vous aurez déjà commencé à manger, vous pourrez exceptionnellement vous frotter aux alcools plus forts (si vous aimez vraiment ça !).  Votre organisme les supportera mieux. Mais ne tombez pas dans l’excès et continuez à boire un verre d’eau entre deux verres d’alcool.

 

Côté alimentation…

Tout ce qui est difficile à digérer et préjudiciable à l’équilibre pondéral est rassemblé pendant cette période : on mange plus gras, plus sucré, plus salé… Cette fois encore, ne partez pas avec en tête de résister et de vous priver. Au mieux, vous passeriez des fêtes grisâtres. Au pire, vous vous laisseriez aller et vous ressentiriez une culpabilité pénible le lendemain. Mieux vaut suivre ces règles simples.

 

  • Commencez par manger les aliments les plus digestes. Dégustez un peu de salade avant le foie gras, un peu de légumes avant le gigot, un peu de roquette avant le fromage… Tout naturellement, vous mangerez moins des plats plus lourds, et ce sera toujours ça de gagné pour votre système digestif et votre poids. Sans compter que ces denrées plus digestes seront traitées à leur rythme, sans devoir attendre que les autres plats, plus gras ou sucrés, aient été digérés.

 

  • Essayez de privilégier les légumes en accompagnement des viandes et des poissons. Sauf, bien sûr, si l’on vous sert des produits délicieux dont vous vous privez à longueur d’année. Mais même dans ce cas, ajoutez-y à une portion de légumes ou de salade verte. Cela abaissera l’index glycémique de votre gratin de pommes de terre ou de votre purée de marrons aux truffes.

 

  • Côté viandes, volailles, poissons ou coquillages, ne vous faites pas trop de souci. Ce sont des aliments protéinés qui contribuent à maintenir l’index glycémique de votre repas dans une fourchette raisonnable.

 

  • Faites la part des choses entre l’excès de gras et l’excès de sucre. Le second est le plus préjudiciable à la fois à votre santé et à votre ligne. Le premier l’est seulement à votre digestion. Quoi qu’il en soit, mieux vaut ne pas faire trop d’excès dans les deux catégories. Vous avez envie de manger le délicieux Saint-Honoré que vous avez aperçu dans la cuisine familiale ? Evitez la mayonnaise avec le homard. A l’inverse, si vous n’être pas très « bec sucré », vous pouvez vous servir de la sauce avec la dinde farcie.
  • Et prenez votre temps ! Rappelez-vous : il faut 20 mn pour que les messages de satiété arrivent jusqu’au cerveau. Si vous vous ruez sur les petits fours ou sur l’entrée sans prendre le temps de déguster (c’est vrai, vous mourrez de faim !), vous risquez de manger trop dès le début du repas ou de la soirée.
    Alors faites une pause toutes les 5 minutes pour guetter les réactions de votre organisme. Vous n’avez plus faim mais vous avez décidément envie de goûter ce Saint-honoré ? Servez-vous une petite part et faites une pause après.
    Et surtout, n’oubliez pas de mâcher longuement. Une autre manière de limiter les quantités ingurgitées.

 

 

 

Le soir, avant de vous coucher…  

Vous n’avez qu’une envie, vous mettre au lit ? Prenez tout de même quelques minutes pour vous préparer une tisane. Comptez 1 cuillerée à café de romarin séché pour un bol d’eau bouillante et laissez infuser 5 mn avant de filtrer. Votre digestion sera ainsi stimulée pour la nuit et vous vous lèverez plus en forme demain matin.

Annonce spéciale

 

0000364_ketodestock-guarana-framboise

 


Actinutrition® KETODESTOCK est un draineur phyto-actif.

Il cible la combustion des graisses et leur élimination par le métabolisme corporel.
Bénéficiant de l’A.C.E.

BioTechnology®*, Actinutrition® KETODESTOCK :

white_check_mark favorise la combustion des graisses grâce au guarana
white_check_mark encourage l’élimination urinaire et le drainage grâce au fenouil
white_check_mark contribue à réduire la fatigue grâce aux vitamines B2, B3, B5 et B9.

>>> CLIQUEZ ICI POUR ESSAYER <<<

Suite de la lettre :

Trois questions à Yann Rougier

yannrougier300
« Pour éviter les kilos des fêtes, ne comptez pas seulement sur l’alimentation ! »

Comment ne pas prendre de poids pendant les fêtes de fin d’année ?

Dr Rougier : Devant cette question, on pense immédiatement « alimentation légère ». Et donc frustrations ! Ce n’est pas le moment de vous infliger ça. Certes, un léger contrôle sera le bienvenu pour éviter trop d’excès. Mais évitez de faire un régime drastique juste avant les fêtes. Vous y arriveriez avec vos frustrations et cela vous pousserait à des excès supplémentaires. Quant à votre organisme, il n’aurait de cesse de reprendre ce que vous avez perdu. En revanche, un peu de détox avant les fêtes fera du bien à votre organisme (voir ci-dessus). Ne comptez pas seulement sur les conseils alimentaires pour éviter les kilos des fêtes ! Restez raisonnable, cela suffira.  

Paradoxalement, cette période est souvent fatigante, surtout pour les femmes qui portent en priorité le poids des préparatifs. Comment réagir ?

Dr Rougier : C’est vrai, les femmes sont souvent en première ligne dans la course aux cadeaux et la préparation des repas. Cela devrait changer ! Mais en attendant, elles doivent redoubler de vigilance. Si vous abordez cette période stressé et fatigué, votre appétit sera déréglé et votre métabolisme stockera davantage. Sans parler du fait que cela risque de vous gâcher la fête. C’est pourquoi vous devez aussi penser antistress. Rappelez-vous les 5 facteurs du Vivant : la moindre cellule qui vous constitue respire, se nourrit, élimine ses déchets, échange des informations avec ses congénères (elle pense) et est influencée par nos émotions. Pour équilibrer votre organisme, c’est sur ces 5 pôles que vous devrez agir en même temps : maîtriser les excès, mais aussi mieux respirer, vous détendre, détoxifier votre organisme, mieux gérer vos émotions… C’est le meilleur moyen d’arriver à Noël en pleine forme, sans stress, sans frustrations et avec un organisme prêt à encaisser les excès.

Les grands repas familiaux sont souvent chargés en émotions. Comment prévenir les débordements ?

Dr Rougier : Tout le monde le sait : la famille est parfois un lieu de tensions anciennes qui ressurgissent à cette période. Pour vous préparer, faites d’abord des petits exercices de relaxation pendant les semaines qui précèdent. Par exemple, chaque matin, commencez la journée en douceur avec l’exercice du sourire : dès le réveil, avant de vous lever, les yeux fermés, respirez calmement et profondément. Puis souriez, physiquement ou en imagination. Ressentez l’effet bénéfique de ce sourire et faites-le circuler dans tout votre corps : d’abord votre boîte crânienne, puis votre poitrine, votre ventre, vos membres. Comme un flux apaisant et joyeux. Des études en neurosciences ont montré que le fait de sourire sur commande (ou même de penser que l’on sourit) active les mêmes zones du cerveau que le vrai sourire provoqué par la joie. Comme le dit joliment le moine tibétain Phakyab Rinpoché, « parfois ma joie provoque mon sourire, parfois mon sourire provoque la joie ». C’est le moment de l’expérimenter. Ensuite, pendant le repas, si la tension émotionnelle vous gagne, souriez encore. Les autres convives seront peut-être étonnés, mais il y a fort à parier qu’ils finissent par sourire aussi !

Stress-Christmas.jpg

Le lendemain du réveillon

Malgré vos efforts, vous ouvrez l’œil péniblement le lendemain du réveillon, la tête lourde et le cœur au bord des lèvres ? Une chose est sûre : lorsqu’on est dans cet état, on n’a pas envie de continuer à boire et manger plus que de raison. Et c’est tant mieux, car quelques restrictions s’imposent pour donner un coup de pouce à votre système digestif qui en a bien besoin.

Encore de l’eau, toujours de l’eau…

Même si vous vous sentez vaguement nauséeux, faites l’effort de boire de l’eau dès le réveil. Votre corps a besoin d’éliminer les excès de la veille, et l’eau reste le meilleur moyen pour y arriver. Pour une fois, vous pouvez choisir une eau gazeuse riche en bicarbonate pour faciliter, en même temps, votre digestion.

Au lever, buvez une infusion de citron

C’est parfait pour nettoyer votre foie. Coupez un demi-citron bio en fines rondelles. Versez-les dans un bol d’eau froide et faites bouillir 5 mn. Laissez infuser 10 mn avant de filtrer. Buvez le plus tôt possible, avant le petit-déjeuner.

Un peu d’exercice physique vous fera le plus grand bien.

Vous n’avez pas envie de bouger ? Forcez-vous un peu. Sortez et agitez-vous. Votre corps a besoin de cela pour éliminer les excès de la veille. Une demi-heure de marche rapide peut suffire. Mais si vous êtes du genre sportif, vous pouvez forcer davantage. Au bout d’une dizaine de minutes, vous sentirez que cet effort vous fait du bien et vous n’aurez plus envie de retourner sous la couette. C’est toujours le premier qui s’avère difficile.

Dans la journée, buvez de la tisane de thym.

Comptez 4 cuillerées à soupe de thym séché pour 1,5 litre d’eau bouillante. Laissez infuser 5 mn puis filtrez soigneusement. Versez dans une grande bouteille que vous garderez à portée de main toute la journée. Avalez régulièrement quelques gorgées de cette tisane digestive. Arrangez-vous pour boire la totalité de la bouteille dans la journée.

Mangez léger !

Du bouillon de légumes, des légumes vapeur, éventuellement un filet de poisson blanc ou de volaille également à la vapeur. Cela sera suffisant pour la journée.

Un massage des poignets.

Si vous vous sentez nauséeux, stimulez les points énergétiques qui se trouvent sur votre poignet, à la base de votre main. Plusieurs fois au cours de la journée, posez une goutte d’huile essentielle de menthe poivrée sur l’intérieur de votre poignet (elle n’est pas irritante).

Commencez par votre poignet gauche, à la base de la paume. Puis enserrez votre poignet avec le pouce et l’index de la main droite et tournez dans un sens puis dans l’autre pendant 2 ou 3 mn pour faire pénétrer l’huile essentielle tout en massant les points énergétiques situés dans cette zone. Puis procédez de la même manière avec le poignet droit et la main gauche.

juice-detox.jpg

Pendant la semaine qui suit

Si vous suivez ces conseils, vos lendemains de fête ne seront pas trop difficiles. Pour enfoncer encore le clou, offrez à votre corps une monodiète qui complètera ce programme.

  • Prévoyez une semaine entière au cours de laquelle vous allègerez progressivement votre alimentation. D’abord, supprimez les sucres, puis les graisses, les céréales et enfin les protéines.
  • Au bout de trois jours, vous ne mangez plus que des fruits et des légumes frais de saison, de préférence cuits à la vapeur pour ne pas irriter votre intestin.
  • Choisissez un fruit ou un légume que vous aimez bien et surtout que vous pouvez manger sans assaisonnement hormis un peu de sel : des carottes, des poireaux, des pommes… Nourrissez-vous uniquement de cet aliment pendant 24 h. Si cela ne vous est pas trop pénible, vous pouvez continuer une journée de plus.
  • Ensuite, réintégrez les types d’aliments un à un : d’abord les protéines, puis les céréales, les graisses et enfin les sucres. Votre système digestif, mis au repos pendant cette semaine, sera d’attaque pour la suite de l’hiver !

 

240_F_178267213_wYVGmtL1WXprgb3DedFnJCR7IJC6FgK1

Avec tous les conseils judicieux et pratiques que je vous ai donnés, vous allez forcément passer le cap des fêtes avec une grande facilité.  Mon dernier conseil (seulement entre nous) en prévision de futurs petits écarts, consiste à vous engager à essayer la solution KétoDestock d’Actinutrition sur un mois entier (2 gélules par jour pendant les repas).

Ce complément alimentaire n’est pas un produit-miracle mais il a prouvé son efficacité depuis plusieurs années. Grâce aux propriétés exceptionnelles des graines de fenouil (désormais bien connues), KétoDestock a des effets bénéfiques multiples : digestif, diurétique et drainant.

En outre, la consommation d’une telle formule sera toujours plus efficace si vous la complétez par la prise d’un bon polyvitamines comme Multi-Vitamines.

Je vous souhaite donc d’excellentes fêtes de fin d’années et beaucoup de bonheur (sans trop d’excès). Nous commencerons 2019 en fanfare avec un sujet qui va beaucoup vous plaire, je le sais : les 10 huiles essentielles qu’il faut avoir à la maison. Vous saurez bientôt tout de leurs bienfaits sur le bien-être et la santé. Bonnes fêtes !

 

Bien à vous,

Philippe Monteiro Da Rocha

PS : Les produits que nous recommandons sont sélectionnés selon des critères stricts de composition, d’ingrédients et de qualité de fabrication.


Webinaires ACTInutrition

Vous pouvez revoir tous nos webinaires détox, minceur et santé  en vous abonnant à notre chaîne YouTube ici.

Et surtout, cliquez-ICI pour participer au prochain webinaire :

240_f_33270897_ftph235hvvrxiwhdr2kfzi4ohuzjqirw

Pour être sûr de ne pas rater le prochain webinaire avec le Dr Rougier, suivez-nous sur Facebook.

>> Retrouvez tous nos webinaires : Les Webinaires en direct d’ACTInutrition


Les informations de cette lettre d’information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de cette lettre d’information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s