L’harpagophytum pour soulager les douleurs articulaires

Quand on a des problèmes articulaires, les racines de l’harpagophytum peuvent aider à retrouver un certain confort au quotidien. Universellement reconnu, la griffe du diable (nom commun de la plante) est un anti-douleur efficace qui a d’autres secrets à partager…

L’Harpagophytum est une plante qu’on rencontre principalement dans les déserts de la Namibie et du Botswana. Ses vertus sont vérifiées dans le traitement des douleurs articulaires, des rhumatismes, de l’arthrose, de l’arthrite (genou, hanche, colonne vertébrale) et des tendinites.

Les racines de l’harpagophytum sont très riches en glucoside, un anti-inflammatoire naturel qui s’avère précieux pour les sportifs. Possédant des propriétés anti-douleurs, cette plante est une véritable alliée pour vos articulations !

L’Agence Européenne du Médicament (EMA) reconnaît l’usage traditionnel de l’harpagophytum « pour soulager les douleurs articulaires » en recommandant une durée maximale de traitement d’un mois (contre les douleurs articulaires). 

Quels sont ses principes actifs ?

L’harpagophytum contient :

  • Des glucosides qui ont des effets anti-inflammatoire, antispasmodique et analgésique.
  • Des flavonoïdes et des phytostérols dont les effets renforcent l’action des harpagosides.
  • Des phénols, à l’origine de sa saveur amère et qui facilitent la sécrétion urinaire.
  • Des sels minéraux et de la vitamine B1.

D’autres bienfaits…

  • L’harpagophytum a des vertus stimulantes et tonifiantes sur le système digestif : il aide au drainage de l’estomac et de la vésicule biliaire. 
  • Il purifie et stimule l’immunité du corps.
  • Il dynamise la circulation sanguine.
  • Il stimule l’appétit et lutte contre la constipation.
  • Il protège la peau contre les irritations cutanées et soigne les inflammations de la peau.

Comment l’utiliser ?

Un apport quotidien d’au minimum 50 à 100 mg d’harpagosides reste nécessaire pour combattre les douleurs articulaires.

  • La tisane, l’efficacité de la tisane d’harpagophytum est proche de celle de la poudre de plante. Voici la recette d’une tisane d’harpagophytum : 50 cl d’eau sur 1 à 2 c. à c. de racine séchée. On la porte à ébullition à feu doux quelques minutes, et on laisse reposer une nuit. Le lendemain, on filtre et on la prend en 3 tasses durant la journée.
  • L’extrait sec de racine. En cas d’inflammation chronique, surtout quand les douleurs empêchent de dormir, on peut prendre « 2,5 g d’extrait sec par jour, pendant 2 à 3 semaines, en faisant toujours des pauses de sept jours ». Les résultats se font remarquer au bout de quelques semaines, et pleinement au bout de 3 mois.
  • La teinture mère, faiblement concentrée, « 30 à 100 gouttes maximum diluées dans de l’eau, 3 fois par jour. »
  • Le complément alimentaire (gélules). Certains proposent la griffe du diable en combinaison avec d’autres plantes, aux vertus anti-douleurs comme l’exemple ci -dessous.

—– Annonce spéciale ——

Articulations MAX 2900, le nec plus ultra pour les articulations
Articulations MAX 2900 est un complément à base de plantes qui soulage les gènes musculaires et articulaires et favorise la mobilité
undefined
Cliquez ici pour en savoir plus

—– Fin de l’annonce —–

Effets indésirables 

La prise d’harpagophytum peut possiblement réveiller des hypertensions artérielles ou de troubles cardiovasculaires. Il est préférable d’en aviser un médecin si on en souffre.

Il est aussi préférable de prendre l’harpagophytum juste avant ou pendant les repas, puisqu’il peut entraîner de légers problèmes intestinaux, notamment accélérer le transit. Il peut aussi irriter l’estomac. Dans ce cas, il faut suspendre la cure au moins pendant une semaine.

Contre-indications

L’harpagophytum est à éviter en cas d’ulcères gastriques ou duodénaux et de pathologies inflammatoires du côlon ou du rectum. De même, il n’est pas conseillé en cas de grossesse ou d’hypertension artérielle. Enfin, les personnes qui souffrent de calculs biliaires sont priées de tenir compte d’un avis médical avant de le consommer.

Facebook Comments

Laisser un commentaire