Les 5 facteurs du vivant, c’est quoi ?

Les 5 facteurs du vivant sont une approche globale de la santé qui considère l’être dans sa totalité. En effet, la pleine santé ne repose pas uniquement sur la nutrition, la détox et l’exercice physique.  Elle implique aussi le système nerveux, le mental, les émotions…

Tout ce qui est vivant et humain respire, se nourrit, se protège (élimine ses déchets) et se protège, pense et ressent des émotions. Ce sont ce qu’on appelle « les cinq facteurs du vivant » issus des neurosciences.

Tout ce qui est vivant et humain respire, se nourrit, se protège (élimine ses déchets) et se protège, pense et ressent des émotions.

Les cinq facteurs du vivant servent à mener vers la pleine santé. Ils ont une équivalence de poids, d’action, de force et d’efficacité pour nous aider à mieux guérir notre corps. De ce fait, on peut considérer chaque facteur comme représentant le 1/5 de notre santé. Ce métabolisme des cinq facteurs en rapport avec notre santé s’explique à travers :

  • La respiration : chaque cellule absorbe de l’oxygène. On peut ainsi profiter de certaines techniques pour redonner plus de rythme, d’ampleur et de coordination avec notre système vasculaire et même notre système de pensée.
  • La nutrition : chaque cellule se nourrit. De ce fait, on peut user de conseils clés qui permettent de rééquilibrer globalement le facteur nutritionnel. Toutefois, il ne doit y avoir d’interdit, d’aliment proscrit, ni de frustration au risque d’aboutir à une fixation et manque.
  • L’élimination (la détox) : les cellules se débarrassent des déchets tels que le gaz carbonique et même les résidus métaboliques. Il s’agit indirectement d’une protection des cellules.
  • La pensée : les cellules dialoguent sans cesse entre elles par le biais des échanges nerveux et hormonaux. Face à chaque situation,  le cerveau « pense » et réagit en sécrétant des hormones et/ou des neurotransmetteurs.
  • La gestion des émotions : les cellules sont impactées et influencées au moyen d’un très riche réseau de connexion et de communication entre les groupes de neurones. Ainsi, on peut donc bénéficier d’outils qui vont nous permettre de ramener au présent l’énergie qui était peut-être bloquée dans des conflits émotionnels liés au passé.

Tout le monde s’intéresse à la nutrition et de plus en plus de gens s’initient à la respiration. On a aussi une large connaissance du facteur de l’élimination (la détox) qui renvoie à la protection des cellules, voire à leur multiplication. C’est d’ailleurs la cible privilégiée des médicaments. 

—– Annonce spéciale ——

Actinutrition vous offre gratuitement
101 aliments santé pour perdre du poids sans restriction


– Déclenchez votre perte de poids,
– Réduisez votre tour de taille,
– Luttez contre la cellulite,
– Apprenez à reconnaître les aliments les plus sains.

Demandez votre livre-cadeau

—– Fin de l’annonce —–

En revanche, la pensée (relaxation) et la gestion émotionnelle sont souvent séparées de la vision médicale moderne et placées dans le cadre de tout ce qui est “psy”(psychologique, psychiatrique etc…) mais on les lie rarement aux cinq facteurs du vivant alors que chacun des facteurs participe à la guérison et l’entretien de notre corps

Lorsqu’on a une maladie physique qui implique nos cellules, nos tissus, nos systèmes sanguins, nerveux, digestifs, nous nous tournons immédiatement vers des techniques qui ciblent prioritairement ces outils. 

Prenons l’exemple de la perte du poids : la cause fondamentale du surpoids chronique n’implique pas directement notre alimentation, mais notre manière de nous nourrir ; cette dernière impliquant à son tour nos pensées, nos émotions, notre manière de respirer et de gérer nos déchets intérieurs. 

Tout surpoids chronique est toujours lié à un déséquilibre de ces « cinq facteurs du vivant ». C’est la règle d’or du surpoids humain, décodée à la lumière des neurosciences.  

En somme, la prise de poids et d’ailleurs tous les problèmes liés à notre santé impliquent aussi notre système nerveux, notre mental et nos émotions.

Grâce aux 5 facteurs du vivant, on entre de plain-pied dans la médecine du corps, celle du troisième millénaire ! On découvre que la pleine santé ne peut être que la conséquence directe d’un rééquilibrage global de l’organisme.

Facebook Comments

3 commentaires

Laisser un commentaire