Les Neurosciences sont la clé de notre bien-être à tous

Stress, douleurs, fibromyalgie, surpoids, fatigue : les Neurosciences ont beaucoup progressé dans la compréhension des maladies chroniques. Elles sont capables de leur apporter des réponses efficaces via des outils-de-santé faciles d’accès et simples à pratiquer.

Les Neurosciences désignent l’ensemble des recherches sur le système nerveux et le fonctionnement du cerveau humain. Elles rassemblent plusieurs disciplines (biologie, chimie, psychologie, etc.) et ont su montrer que l’intelligence et les émotions sont intimement interconnectées.

Les Neurosciences sont à la base du développement d’outils pratiques et des solutions concrètes pour traiter de nombreuses maladies chroniques que la médecine classique ne parvient pas toujours à traiter avec succès : fibromyalgie, obésité, etc.

Le Dr Yann Rougier, lui-même passionné de Neurosciences appliquées et initiateur des 5 facteurs du vivant, explique en vidéo comment les Neurosciences peuvent transformer, en quelques minutes par jour, la qualité de vie de millions de personnes en souffrance.

Le rôle des neurosciences expliqué par les co-fondateurs d’Actinutrition,
Dr Yann Rougier et Fabrice Boutain

90% de nos maux actuels, les douleurs, les insomnies,etc, sont des problèmes chroniques. Il n’y a pas de médicaments pour les problèmes chroniques, il y a des programmes de neurosciences.

Dr Yann Rougier

Fabrice BOUTAIN : Je me rappelle une année, tu m’avais invité à Roland Garros. On était invité par Jo Wilfried Tsonga et on avait la chance d’être à côté de ses parents, dans la dans la loge familiale. Mais je me rappelle tout le match, tu étais en discussion avec le joueur pour l’aider à se repositionner, se concentrer, à faire sa respiration et sa visualisation. 

Dr Yann ROUGIER : N’exagérons pas, là-dessus l’entraîneur est prioritaire, par contre au niveau de la gestion du stress à l’époque…

Fabrice BOUTAIN : A mon niveau, je voyais concrètement : c’est quoi les neurosciences. L’application d’une respiration dans un jeu avant de servir. Comment il doit se positionner ? Qu’est-ce que doit faire son cerveau avant de recevoir le service de son adversaire. Ça comme j’étais à côté toi, finalement je voyais les échanges qu’il y avait, les gestes et comment il te regardait aussi.

Les outils de neurosciences appliquées dans la vie quotidienne, peut-être 3 fois 5 min par jour, peuvent vraiment changer la qualité de vie de millions de personnes.

Dr Yann ROUGIER

Dr Yann ROUGIER : Ce que j’aimerais faire passer à travers le partenariat des 10 ans à venir, c’est que ces outils de neurosciences appliquées à un très haut niveau, dans la vie quotidienne, ces petits outils peut-être 3 fois 5 min par jour, peuvent vraiment changer la qualité de vie de millions de personnes. Pour moi, c’est le plus important, un petit peu comme cette idée de la compétition en Formule 1, qui est assez spéciale. Ça pollue beaucoup, ça fait du bruit…

Les Neurosciences pour M. et Mme Tout Le Monde

Toutes les nouvelles technologies appliquées maintenant dans les voitures de Monsieur Tout le monde : l’ABS, l’airbag, la déformation des châssis, le freinage, tout ça vient de la Formule 1. Les neurosciences dans la “Formule 1 humaine”, donc le sport de haute compétition, ramené chaque jour à des programmes pour M. et Mme Tout le monde et dans ma propre vie, ça permet vraiment d’être acteur (ou actrice) de sa santé et d’être propriétaire d’une partie de son bien-être. 

C’est-à-dire, ne pas entièrement s’en remettre à la médecine des hommes avec les médicaments, qui sont indispensables. Quand on a une maladie aiguë, il faut faire appel à la médecine des hommes. Mais 90% de nos maux actuels, les douleurs, les insomnies, le surpoids, etc, ce sont des problèmes chroniques. Il n’y a pas de médicaments pour les problèmes chroniques, il y a des programmes de neurosciences parce que dès qu’on a un problème chronique, ça veut dire qu’il y a un déséquilibre dans le corps

Il y a un déséquilibre dans le corps, ça veut dire qu’il faut juste revoir un tout petit peu ce que l’on mange, mais pas trop, comment on respire, mais pas trop, comment on se désintoxique, mais pas trop non plus, un peu gérer le stress, et un peu gérer les émotions trop forte. 

On rééquilibre le système nerveux et quand le système nerveux est équilibré, ça rééquilibre la digestion, on lutte mieux contre le stress et le cercle devient vertueux. C’est vraiment la clé du bien-être. Je dirais que si le 20e siècle a été obnubilé par l’espérance de vie, c’est-à-dire rajouter des années à la vie, le but d’Actinutrition c’est rajouter de la vie aux années.
C’est la conclusion vraiment.

Facebook Comments

Laisser un commentaire