Les réseaux sociaux pour devenir Acteur de sa santé

Petit souci de santé ? Gros doute sur un diagnostic ou un symptôme ? Rien de plus simple que d’utiliser Google, Facebook ou YouTube pour trouver des réponses immédiates. Mais c’est la jungle ! Comment trouver des informations de qualité qui répondent vraiment aux questions qu’on se pose ?

Selon un sondage Odoxa d’octobre 2018, 3 Français sur 10 (29%) ont déjà parlé de leur santé sur le web et les réseaux sociaux. Près d’un adulte sur deux de moins de 35 ans et un tiers des femmes (32%) n’hésitent plus à évoquer le sujet en ligne.

Rien de plus simple en effet de trouver en ligne des informations utiles sur la santé et la médecine. Mais la difficulté est de trouver des informations de qualité qui répondent vraiment aux questions qu’on se pose.

Sur Internet et les réseaux sociaux, l’excès d’informations (souvent contradictoires) peut facilement nous égarer. Aujourd’hui, chacun peut facilement s’improviser « expert » de telle ou telle pratique thérapeutique. Heureusement, la transparence et l’authenticité sont devenues des règles incontournables.

Devenir Acteur de sa santé grâce aux réseaux sociaux

Le Dr Yann Rougier et Fabrice Boutain, les deux fondateurs des Laboratoires Actinutrition, échangent sur le bien fondé des réseaux sociaux pour devenir acteur ou actrice de sa santé.

Dr Yann ROUGIER : 0n a laissé croire aux gens du 20ème siècle que pour chaque maladie, chaque souffrance, il allait y avoir une molécule, qui allait les améliorer. Et ça maintenant, on le sait malheureusement avec certains scandales, on sait que c’est complètement faux. On sait surtout que pour ce qui est chronique, il y a l’obligation d’un travail personnel.

0n a laissé croire aux gens du 20ème siècle que pour chaque maladie, il y aurait une molécule pour guérir. Maintenant, on sait que c’est complètement faux. On sait que pour ce qui est chronique, il y a l’obligation d’un travail personnel.

Dr Yann ROUGIER

Je pense que j’avais un de mes maîtres qui disait : « Internet n’apprend rien parce que l’excès d’information, c’est l’opposé de l’éducation ». Et il n’a pas tort parce que quand on interroge internet sur un sujet, on a quasiment tout et son contraire. Donc, où est la vérité ? On a trop d’informations.

Fabrice BOUTAIN : Dans les réseaux sociaux en 2019, il y a toute la partie conversation. Ça veut dire qu’en dessous de la vidéo, tu peux dénoncer et tu as raison. Il va y avoir des conversations et les discussions, où l’authenticité, la transparence est devenue la règle, ce n’est plus possible de tricher. 

Les laboratoires aujourd’hui qui ne sont pas transparents, qui ne nous disent pas la vérité, ça ressort automatiquement. Parce que les réseaux sociaux dénoncent et surtout, il va y avoir alors une communauté…

Dans les réseaux sociaux en 2019, il y a toute la partie conversation. Ça veut dire qu’en dessous de la vidéo, tu peux dénoncer et tu as raison.

Fabrice BOUTAIN

Dr Yann ROUGIER : C’est pour ça aussi que je me suis associé en confiance avec ton groupe parce qu’on offre des choses aux gens, on offre des outils de réflexion. Pas juste comme je l’ai dit toute à l’heure, on ne leur offre pas de la pollution mentale. On leur offre de l’évolution de pensée

Dans les réseaux sociaux parfois, il y a une forme de pollution mentale avec un matraquage vidéo de trucs : on fait comme ça et ça et ça et c’est pareil pour tout le monde; ça n’existe pas.

Fabrice BOUTAIN : Et tu parlais d’être acteur, le fait de pouvoir déjà engager une discussion, une conversation via un réseau social comme YouTube, Facebook ou Instagram est déjà une 1ère étape pour prendre le contrôle. Je m’engage avec un groupe, je partage, je discute.

Dr Yann ROUGIER : Je m’associe sans réserve à toutes les plateformes qui valident la discussion ouverte avec des vrais spécialistes. Et pas juste avec des coachs improvisés, qui après avoir suivi trois cours, sont les meilleurs experts du monde parce que c’est le piège, pas des réseaux sociaux mais du moteur internet. 

Par contre que les gens s’intéressent à des groupes de discussions dans lesquels, il y a des professionnels, des modérateurs et où la discussion est ouverte.

Je pense que la, vraiment, c’est l’évolution extrêmement positive de cet immense cerveau, deuxième cerveau de l’humanité qui est une machine pensante, qui est internet. 

Je m’associe sans réserve à toutes les plateformes qui valident la discussion ouverte avec des vrais spécialistes.

Dr Yann ROUGIER

Tout ce que l’on a comme discussion, je dirais d’éducation est mise gratuitement sur les réseaux sociaux. Et ça je trouve que c’est un vrai progrès parce que quasiment tout le monde en France, dans les pays de langue française ont accès à l’information internet.

—– Annonce spéciale ——
Actinutrition vous offre gratuitement
101 recettes minceur

– Perdez du poids de façon continue et durable,
– Les conseils nutritionnels de notre expert,
– Plein de recettes pour composer des menus variés,
– Un catalogue de produits minceur pour vous aider.
Demandez votre livre-cadeau

—– Fin de l’annonce —–

Fabrice BOUTAIN : On va faire passer justement les messages sur ces outils : comment devenir concrètement acteur de sa santé ? Ça veut dire quoi à 8h du matin, je fais quoi une fois que je me suis réveillé ? Comment je suis acteur ? Je mets en place une routine ? Je prends un complément alimentaire ? Je fais ma respiration ? Voilà tout et c’est ça qu’on va retrouver sur la chaîne YouTube Actinutrition.

Dr Yann ROUGIER Il y a une légère éducation de pensée, peut-être avec un Bodyscan, une respiration qui prend une minute et une autre minute pour prendre un complément alimentaire adapté et biodisponible. 

Il y a une conscience de ce qui est fait, n’y a pas juste : je prends une pilule miracle. La pilule existe parce qu’elle vient nourrir les cellules et ça reste quelque chose de réellement utile et il faut qu’elle soit de qualité. 

Mais elle n’existe que dans un contexte, que dans un programme, que dans un dialogue. Et je pense que cette jonction neurosciences et Actinutrition, donc le faire-savoir avec votre savoir-faire médias ; je pense que c’est vraiment l’éducation de la pleine santé. 

Et vous, désirez vous être acteur de votre santé ? N’hésitez pas à vous abonner à nos différents réseaux sociaux : Facebook, Youtube, Twitter, Pinterest et Instagram.

Facebook Comments

Laisser un commentaire