Pourquoi l’effet « jambes lourdes » à la ménopause ?

La ménopause ne se manifeste pas seulement à travers les bouffées de chaleur, les douleurs articulaires et les rides sur le visage… Les veines aussi se mettent à souffrir et sont à l’origine de ce (désagréable) effet « jambes lourdes »

En France, un adulte sur trois souffre d’insuffisance veineuse. Le fameux effet « jambes lourdes » se décline le plus souvent au féminin même si, contrairement aux idées reçues, il touche aussi les hommes.

Ils sont en effet 26 % à se plaindre de troubles de la circulation veineuse au niveau des jambes, contre 57 % des femmes. En tout, ce sont quelques 18 millions de personnes qui en souffrent.

L’effet « jambes lourdes » se manifeste souvent par des sensations désagréables de fourmillements et d’engourdissement au niveau des jambes. Ces manifestations sont d’autant plus intenses qu’il fait chaud. De petites veines bleues peuvent alors apparaître sous la peau.

Cette sensation de jambes lourdes n’est pas dénuée de fondements. La médecine parle, pour désigner cet ensemble de symptômes,  d’insuffisance veineuse.

C’est quoi exactement les « jambes lourdes«   ?

La maladie veineuse ou insuffisance veineuse est caractérisée par une  altération des valvules, sortes de petits clapets qui empêchent normalement le sang de redescendre dans les jambes. 

Lorsque ces valvules ne sont plus étanches, le sang reflue vers le bas et notamment dans les petites veines, on parle alors de stase veineuse. Cette stagnation sanguine entraîne un affaiblissement global de la paroi des veines.

Les « jambes lourdes » n’ont rien de dangereux en elles-mêmes, même si elles sont très désagréables. Cependant, lorsqu’on laisse l’insuffisance veineuse s’installer, cela peut finir par dégénérer. Les parois veineuses, soumises à une pression inhabituelle, s’abîment. 

Souvent, des varices peuvent apparaître, voire, à terme,  des ulcères variqueux ou un risque de phlébite. C’est pourquoi il vaut mieux trouver rapidement des parades qui vous rendront la vie plus légère et préviendront ces complications. Heureusement, des solutions naturelles existent…

Parmi les principaux facteurs aggravants de l’insuffisance veineuse, citons la position statique prolongée, la chaleur le surpoids, l’hérédité et les hormones. 

Femmes ménopausées, des personnes « à risque » ?  

Si la ménopause n’aggrave pas véritablement les problèmes des jambes lourdes, la sédentarité, la prise de poids liée à l’âge et surtout les hormones peuvent occasionner des symptômes plus marqués pour les femmes concernées.

Quand on prend de l’âge, les veines perdent petit à petit leur élasticité et ne se contractent plus aussi facilement. Or, les veines contiennent dans leurs parois des cellules musculaires qui doivent se contracter pour faire remonter le sang des jambes vers le cœur. 

Lorsque ces parois sont moins toniques, le sang a du mal à remonter et il a tendance à stagner dans les membres inférieurs. Cette sensation de jambes lourdes peut être l’un des premiers signes de l’insuffisance veino-lymphatique qui touche celles qui restent assises une grande partie de la journée.

Aussi, la progestérone, sécrétée habituellement en deuxième partie de cycle, facilite en effet la réabsorption des liquides par les reins. Sa production baissant, la rétention d’eau s’installe, entraînant un gonflement des membres inférieurs. Mais attention, inutile d’essayer de ne plus boire, cela ne ferait que favoriser la déshydratation.

L’excès de poids constitue un facteur aggravant de l’insuffisance veineuse au cours de la ménopause.  Les kilos en trop exercent une pression sur les membres inférieurs (toujours une question de gravité !) qui entrave le retour veineux. Sans compter que le surpoids est souvent associé à des problèmes circulatoires d’origine métaboliques (notamment l’hypercholestérolémie) qui aggravent les risques.

—– Annonce spéciale ——

Actinutrition vous offre gratuitement
101 aliments santé pour perdre du poids sans restriction


– Déclenchez votre perte de poids,
– Réduisez votre tour de taille,
– Luttez contre la cellulite,
– Apprenez à reconnaître les aliments les plus sains.

Demandez votre livre-cadeau

—– Fin de l’annonce —–

La vigne rouge : pour protéger vos parois veineuses

C’est la bonne vieille vigne, celle que l’on cultive pour fabriquer le vin. Vers la fin de l’été, les feuilles virent au rouge. Elles renferment alors de nombreux anti-oxydants (notamment des flavonoïdes) et des substances qui diminuent la perméabilité des parois veineuses. Cette plante exerce également un effet tonifiant sur le système veineux dans son ensemble.

Pour préparer votre tisane, comptez 1 cuillerée à soupe de feuilles séchées pour un bol d’eau bouillante. Laissez infuser assez longtemps (environ 10 mn) afin que les tanins aient le temps de se diffuser dans l’eau. Ce sont eux qui agissent en priorité sur vos symptômes.

Vous pouvez aussi rafraîchir votre infusion puis en imbiber des compresses que vous poserez sur vos jambes douloureuses en fin de journée.

Notre solution Jambes Légères ci-dessous contient de la vigne rouge et s’utilise en complément alimentaire.

—– Annonce spéciale ——

Jambes Légères pour améliorer la circulation sanguine
Jambes Légères est un complément alimentaire à base de vigne rouge, destiné à favoriser la bonne santé des vaisseaux sanguins et soulager les sensations de jambes lourdes.

Cliquez ici pour en savoir plus

—– Fin de l’annonce —–

Tout le reste est affaire d’hygiène de vie. C’est dans nos habitudes quotidiennes que nous allons puiser les principales solutions, grâce à quelques réajustements simples.

Nous y ajouterons quelques plantes à visée circulatoire et quelques huiles essentielles qui soulagent. Enfin, quelques corrections de notre comportement alimentaire peuvent nous faire le plus grand bien à long terme…

Facebook Comments

Laisser un commentaire