Colère, rancune, haine : comment apprivoiser les émotions du passé ?

Ressassez-vous souvent des émotions liées à un épisode pénible de votre passé ? Rancune, haine, colère, jalousie, déprime : ces sentiments négatifs vous rongent à petit feu et sont extrêmement néfastes pour votre santé. Et si il y avait un moyen de vous en défaire pour de bon ?

Réfléchissons quelques secondes… Quelle différence y a-t-il une pensée et une émotion ?

Voyons… Une pensée est contrôlable car elle appartient à notre conscience mais une émotion est d’une nature différente. Elle n’obéit pas à notre volonté ; elle est donc par définition impossible à contrôler.

A l’initiative du Dr Yann Rougier, Médecin-spécialiste, neurobiologiste et passionné de Neurosciences, nous vous présentons un outil, élaboré et amélioré régulièrement ces 20 dernières années par une confrérie médicale et scientifique de Neurosciences entièrement dédiée au mieux-être de l’être humain.

Comment apprivoiser les émotions du passé ?

Pour rester en Pleine santé ou guérir durablement d’une maladie chronique, on doit profiter de toutes les énergies de santé et de guérison que le corps a à sa disposition. Or ces énergies internes dont l’organisme a tellement besoin pour se « réparer » ont parfois disparu. Elles ont été “volées” par des émotions lourdes et négatives du passé ; celles qui malheureusement se sont enkystées dans notre inconscient.

La source primordiale de toutes les émotions négatives est la peur, et notamment la peur de perdre la vie qui donne naissance à notre instinct de survie et qui nous donne aussi cette énergie vitale motrice colossale.

Cette peur primordiale peut s’exprimer ensuite à travers deux émotions fondamentales : la rancune et la culpabilité, desquelles vont découler la haine, la colère, la jalousie pour le premier, et la dévalorisation, la déprime, etc., pour le second.

La rancune est une énergie négative qu’on projette vers une autre personne tandis que la culpabilité est une énergie négative qu’on projette vers soi-même (quand on a mal fait quelque chose qu’on a blessé quelqu’un…).

Il faut garder toujours présent à l’esprit que ces émotions négatives nous volent de l’énergie de guérison. Il va donc falloir, sinon les faire disparaître (car c’est impossible), au moins les “apprivoiser”.

Pour ne plus avoir de rancune, il suffirait de pardonner à l’autre et pour ne plus avoir de culpabilité, il suffirait de se pardonner soi-même ! Cela semble simple et logique mais c’est impossible car les émotions précèdent la pensée donc elles ne lui obéissent pas.

Fort heureusement, les Neurosciences nous offrent une réponse ; comme le pardon n’est pas possible, nous allons utiliser une ruse neuropsychologique : le pouvoir de l’intention.

Lorsqu’on déteste quelqu’un, cette énergie de “détestation” nous vole de l’énergie de guérison et peut même nous rend malade : c’est comme si on se punissait soi-même (mais sans avoir aucune prise sur ce qui nous rend malheureux).

Il faut donc commencer par avoir une intention de pardon pour atténuer puis dissoudre progressivement cette émotion de détestation que cette personne a créée en nous.

C’est exactement cela le pouvoir de l’intention.

Un travail d’écriture “en conscience et en vérité”

Si vous voulez utiliser cette technique incroyablement efficace pour aller mieux, vous devez commencer par une réflexion en douceur sur votre parcours de vie. Puis, vous allez repérer vos plus grosses blessures émotionnelles et les grands chocs de vie depuis votre naissance jusqu’à aujourd’hui.

Ces émotions lourdes sont généralement situées dans la petite enfance et dans l’adolescence (mais passez en revue tous les épisodes de votre vie !).

Quand vous aurez repéré ces blessures marquantes de votre vie, prenez pour chacune un petit cahier dédié pour débuter un travail d’écriture. En effet c’est grâce à l’écriture que vous allez vous concentrer plus sereinement sur ces sources d’émotions et que vous allez commencer à les apprivoiser.

Mais attention, vous devez réaliser un travail d’écriture “en conscience et en vérité”, c’est à dire factuel, sans jugement et sans considération du bien ou du mal.

Vous allez écrire ce qui s’est produit, ni plus, ni moins, et pas ce que vous auriez aimé qu’il se soit passé à l’époque. Ecrivez juste la vérité, en sérénité et en douceur…

Faites-le avec simplicité, écrivez sobrement ce que vous avez (vraiment et totalement) pensé de la personne qui vous a blessé(e).

Votre prose n’a pas vocation à être lue par quiconque et, plus tard, vous la brûlerez. En écrivant la vérité profonde, vous apprivoisez les émotions et vous donnez une force colossale à votre pouvoir d’intention. Cela va permettre de libérer une grande partie des énergies emprisonnées en vous.

L’importance de l’acte symbolique

Maintenant, il vous faut poser votre acte symbolique. Il faut retenir que le symbole est à l’inconscient ce que le mot est à la conscience. Voici en pratique votre acte symbolique, si précieux pour régénérer toutes vos énergies de santé et de guérison.

—– Annonce spéciale ——

FibroDéfense pour mieux résister à la douleur
FibroDéfense est un complément alimentaire contenant du curcuma et du boswellia qui aide à contrôler tous les phénomènes douloureux, musculaires, tendineux et articulaires.
undefined
Cliquez ici pour en savoir plus

—– Fin de l’annonce —–

Lorsque vous avez terminé votre travail d’écriture et que vous avez le sentiment d’être allé au bout de LA vérité (votre vérité sans jugement) – cela peut prendre des jours, parfois même des semaines -, vous allez terminer votre texte par une phrase symbolique qui exprime :

  • Si vous avez de la rancune envers quelqu’un : « Mon cher/Ma chère (vous mettez son prénom ou le nom par lequel vous l’appelez), aujourd’hui j’ai (indiquez votre âge), en tant qu’adulte conscient(e) de mes sentiments, j’ai le désir (ou l’intention) de te pardonner pour ce que tu m’as fait. »
  • Si vous éprouvez de la culpabilité : « Mon cher/Ma chère (vous mettez son prénom ou le nom par lequel vous l’appelez), aujourd’hui j’ai (indiquez votre âge), en tant qu’adulte conscient(e) de mes sentiments, je te présente mes excuses pour ce que je t’ai fait et te demande de bien vouloir me pardonner. »

Une fois cette phrase écrite, vous allez relire intérieurement tout votre texte et vous terminerez par la lecture à voix haute de cette phrase finale.

En la lisant à voix haute, vous allez visualiser en face de vous la personne à laquelle vous vous êtes adressé(e) en train de recevoir cette déclaration et d’émettre une réaction positive.

Vous-même, vous souriez et vous imaginez la personne qui vous sourit en retour.

Faites-nous confiance et respectez bien cette séquence : la visualisation, votre déclaration à voix haute, la réaction positive de la personne et un sourire partagé. C’est à ce niveau là que se situent le message vers l’inconscient, le pouvoir de l’intention et la libération de l’énergie.

Votre sentiment de rancune ou de culpabilité ne se sera pas complètement “évaporé” mais vos énergies de santé et de guérison seront enfin libérées.

—– Annonce spéciale ——

Actinutrition vous offre gratuitement
101 aliments santé pour perdre du poids sans restriction


– Déclenchez votre perte de poids,
– Réduisez votre tour de taille,
– Luttez contre la cellulite,
– Apprenez à reconnaître les aliments les plus sains.

Demandez votre livre-cadeau

—– Fin de l’annonce —–

Facebook Comments

Laisser un commentaire