Accueil Plantes Les vertus anti douleur de l’écorce de saule blanc

Les vertus anti douleur de l’écorce de saule blanc

A l’origine de l’aspirine, l’écorce de saule blanc est parfois appelée “l’aspirine végétale”. Elle a un puissant pouvoir antalgique et anti-inflammatoire et se révèle très efficace contre les douleurs articulaires. Cerise sur le gâteau, elle a très peu d’effets secondaires.

Le saule blanc est une plante dont l’écorce est utilisée contre les douleurs aiguës ou chroniques. Avec ses vertus anti-inflammatoires identiques à celles de l’aspirine, l’écorce de saule blanc est prescrite pour le traitement des rhumatismes comme l’arthrose, l’arthrite (genoux et hanches) et les douleurs lombaires.

Ce remède aide à réduire le gonflement et l’inflammation ainsi qu’à rendre les articulations plus mobiles. Son action est assez lente mais durable dans le temps. Et en plus, il a très peu d’effets secondaires au niveau digestif.

Cet analgésique recommandé pour le confort articulaire est aussi employé contre les maux de tête et les douleurs menstruelles. Le saule blanc se révèle aussi très utile en cas de bouffées de chaleurs causées par la ménopause.

D’où vient le saule blanc

Originaire de l’hémisphère nord, cette plante fait partie de la famille des Salicacées. Depuis des millénaires, le saule blanc est connu pour ses propriétés analgésiques.

Il existe près de 300 espèces de saules, allant des grands arbres (25 mètres de hauteur) aux petits arbustes. Les plus rencontrées sont le saule blanc, le saule argenté, le saule pleureur, le saule osier, le saule pourpre…

Grâce à l’écorce du saule, on a pu isoler une substance active appelée la salicyline. Cette découverte débouchera plus tard sur la synthèse de l’aspirine. Cette plante est considérée comme une “aspirine végétale”.

L’écorce de saule blanc contient jusqu’à 11% de dérivés salicylés (la salicyline) aux actions antalgiques et anti-inflammatoires. Elle est également très bien pourvue en flavonoïdes, en tanins, composés phénoliques. Ses feuilles sont, quant à elles, de très bonnes sources de vitamine C.

En phytothérapie, l’écorce du saule blanc est la principale partie utilisée, notamment par prélèvement sur les jeunes rameaux âgés de 2 à 3 ans. On utilise aussi les feuilles.

La découverte de l’aspirine grâce au saule blanc

 L’aspirine aspire à raconter son histoire – Télé matin

Les bienfaits du saule blanc

  • L’écorce de saule blanc aide à baisser la fièvre, soulage les symptômes de la grippe et les maux de tête.
  • Il calme les règles douloureuses et améliore la circulation sanguine.
  • Cette plante est reconnue pour ses propriétés toniques et lutte contre les affections bronchiques et pulmonaires.
  • La consommation de ses feuilles permet de prévenir les problèmes cardiovasculaires 
  • Le saule protège l’estomac et est réputé contre les diarrhées.
  • Il affiche de nombreuses propriétés qui protègent des troubles du sommeil principalement l’insomnie.
  • Ce remède lutte contre les symptômes désagréables de la ménopause comme les bouffées de chaleur et les sueurs nocturnes.
  • Cette écorce renferme des flavonoïdes et des polyphénols aux propriétés protectrices et drainantes.
  • De plus, les bourgeons sont antianémiques, avec un effet globalement fortifiant, car ils activent la synthèse naturelle des globules rouges.
  • Sa tisane amère permet de lutter contre diverses affections de la peau et favorise la cicatrisation.
  • Les chatons  en infusion agissent sur le système nerveux et calment l’anxiété.

Cliquez ici pour en savoir plus


Comment profiter des propriétés de l’écorce de saule blanc ?

Le saule blanc possède des propriétés similaires à celles de l’aspirine, à la différence près qu’il ne fluidifie pas le sang et n’entraîne pas de troubles gastriques. Il est également possible de l’associer à d’autres plantes pour des effets plus spécifiques : partenelle, coquelicot, propolis, échinacée… Il est employé de diverses manières :

  • En infusion, il est recommandé de placer de 2 à 3 g d’écorce, ou 5 g de chatons, dans une tasse d’eau portée à ébullition. Le saule blanc doit être pris avant chaque repas de la journée, soit à quatre reprises.
  • En teinture, prendre 2,5 ml de celle-ci en la mélangeant avec de l’eau, trois fois par jour, notamment pour lutter contre les rhumatismes.
  • Sous la forme d’extrait fluide, prendre de 15 à 30 gouttes, trois fois par jour. Adaptez votre dosage en fonction du poids du malade et du niveau de la douleur.

Contre-indications et effets indésirables

Les contre-indications de la consommation de produits contenant de l’écorce de saule blanc sont identiques à celles de l’aspirine. Cette plante est contre-indiquée en cas de traitement anticoagulant, de problèmes de la muqueuse gastrite.

Son utilisation est interdite aux femmes enceintes et allaitantes, aux jeunes enfants et aux sujets sensibles ou allergiques aux dérivés salicylés. Elle est également déconseillée aux personnes asthmatiques, malades des reins ou souffrant de goutte. Le saule blanc est une plante anaphrodisiaque qui réduit la libido.

On peut considérer cet arbre comme un « arbre contre la douleur ». Antalgique, anti-inflammatoire, astringente, fébrifuge, antisudorale, antiseptique : pour quelles propriétés avez-vous déjà utilisé le saule blanc ? Dites-le-nous dans les commentaires.


Actinutrition vous offre gratuitement

Fibromyalgie et Douleurs Chroniques

69 techniques et astuces performantes pour arrêter de souffrir immédiatement et pour de bon.

  • Les thérapies naturelles et les remèdes qui fonctionnent,
  • Les meilleurs aliments anti-inflammatoires,
  • Les plantes qui soulagent les souffrances,
  • Les exercices anti douleur à pratiquer chez soi.

.
Demandez votre livre-cadeau


🍀 Voir tous les articles sur la phytothérapie

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Populaire

Le Top 10 des plantes ayurvédiques (infographie)

Pratiquée en Inde depuis plus de 3000 ans, la médecine traditionnelle ayurvédique utilise les propriétés médicinales de nombreuses plantes. Celles-ci ont des vertus reconnues pour tous les types d'affections : immunité, mémoire, digestion, douleurs... Voici notre top 10 des plantes ayurvédiques à connaître.

L’hamamélis pour soulager les jambes lourdes

Réputé pour son efficacité à soulager les jambes lourdes ou les soucis d'hémorroïdes, l'hamamélis est également un bon remède contre les problèmes gynécologiques et les irritations de la peau. Zoom sur les utilisations possibles et les nombreux bienfaits de l'hamamélis.

Plantes anti stress : 10 grandes classiques de la phytothérapie

Crise d’anxiété, de stress ou de nervosité… Les médecines douces peuvent nous aider à prévenir ou soigner certains de nos maux quotidiens. Grâce à leurs principes actifs, certaines plantes anti stress ont la capacité de nous apaiser et d’augmenter les résistances naturelles de notre organisme face au stress.

Nectarine ou brugnon, comment faire la différence ? (infographie)

Appréciée pour sa saveur douce et sucrée, la nectarine est un vrai fruit d’été, plein de vitamines et d’antioxydants. Bénéfique pour la santé et la beauté, elle apporte de la fraîcheur et du plaisir. Comme le brugnon, son très proche cousin, la nectarine regorge de bienfaits comme vous allez le constater.

Suivez nous

9,279FansJ'aime
2,812SuiveursSuivre
452SuiveursSuivre
1,290SuiveursSuivre
875SuiveursSuivre
17,199AbonnésS'abonner