comment réussir le déconfinement

Déconfinement : 5 critères pour que ça se passe bien

L’absence de traitement anti Covid-19 nous ont obligés à rester confinés depuis Le 17 mars dernier. Nous allons commencer à sortir de ce confinement le lundi 11 mai prochain. Comment réussir le déconfinement ? Quelles sont les obligations des autorités et quelles règles devrons-nous absolument respecter pour que ça marche ?

Pour envisager la sortie de confinement progressive qui débutera le 11 mai prochain, nous avons fait le point avec le Dr Yann Rougier, Médecin spécialiste et passionné de neurosciences. Nous lui avons demandé quelles étaient les règles absolues à respecter pour se mettre collectivement en capacité de réussir le déconfinement.

Les 5 critères pour réussir le déconfinement

Les critères importants pour réussir le déconfinement – Dr Yann Rougier

1. Respecter la stratégie collective pour lui donner toutes ses chances

Il convient d’abord de respecter les directives sanitaires gouvernementales. Quand une stratégie est mise en place, il faut une solidarité de tous pour lui donner des chances d’aboutir. Le gouvernement a répondu à une urgence avec des consignes, les fameuses mesures-barrière, et une stratégie assumée.

On peut critiquer cette stratégie mais elle ne pourra fonctionner que si la population y adhère. C’est donc la responsabilité des citoyens que de la respecter et de ne surtout pas essayer de la contourner (même quand il n’y a pas de forces de l’ordre à proximité).

2. Respecter le « confinement individuel » dans l’espace public

La clé du déconfinement général est le confinement individuel, c’est-à-dire le port obligatoire, dans l’espace public, d’un masque anti projection et d’une paire de gants.

Lorsqu’on va réouvrir les mouvements de population, certaines personnes seront encore souffrantes et contagieuses. Que faire alors pour éviter une deuxième vague de contamination ?

Ce que l’on sait, c’est que quand deux personnes qui portent un masque et des gants se croisent, elles ont des risques extrêmement faibles d’échanger un virus.

La responsabilité de l’état est de fournir ces masques et ces gants à la population, ou au moins de lui donner des moyens de s’en procurer ou de les fabriquer. Ensuite, c’est la responsabilité personnelle de chacun de les porter tout le temps à l’extérieur de son domicile. Les personnes qui ne respecteraient pas cette simple règle de bon sens seraient vraiment irresponsables !

Cette obligation nous montrera que le déconfinement ne signifie pas un retour à la vie normale. Elle devrait être maintenue jusqu’à l’arrêt de la transmission du virus, donc l’absence de nouveaux cas pendant 14 jours consécutifs.

3. Tester les gens de manière fiable

C’est une autre clé pour réussir le déconfinement : il va falloir que nous soyons en mesure de tester massivement toutes les personnes qui présentent les symptômes du Covid-19. La stratégie a fait ses preuves dans des pays comme l’Allemagne ou la Corée.

De nombreux tests existent même s’ils ne sont pas encore largement diffusés. Sont-ils tous fiables ? Certainement pas mais ils donnent des indications précieuses sur le niveau actuel de diffusion du virus et permettent de « faire un premier tri » entre les personnes. Les cas positifs doivent immédiatement être isolés et traités, et les cas négatifs doivent continuer à se protéger en respectant les mesures-barrière.

La fiabilité et la disponibilité de ces tests sont de la responsabilité des autorités. On imagine mal comment le déconfinement pourrait réussir sans que ces deux conditions soient remplies. En revanche, le fait de faire le test dès que des symptômes apparaissent est bien une responsabilité individuelle.

4. Disposer de places en réanimation pour les cas graves

Le déconfinement ne peut s’opérer dans de bonnes conditions que si la prise en charge des cas graves dans les établissements de santé est garantie. Il faudra donc s’assurer, bien avant le 11 mai, que les places disponibles en réanimation (il y en a entre 5000 et 7000 en France) soient revenus à l’état pré-épidémique.

De même, il faudra surveiller la capacité de réponse des équipes soignantes qui, engagées dans cette bataille depuis deux mois, sont évidemment fatiguées et sans doute proches du burn-out.

5. Utiliser un traitement pour « casser » la charge virale

On souhaite de toutes nos forces qu’un vaccin dédié soit mis au point pour prévenir le Covid-19 et on sait que, dans le monde entier, des laboratoires s’y emploient. En revanche, on sait aussi qu’un vaccin efficace demandera plusieurs mois de développement. En attendant que fait-on ?

On cherche un traitement spécifique pour contrer le coronavirus. Mais là encore, les recherches sont en cours partout sur la planète mais n’ont pas abouties. Cela prendra du temps, au mieux quelques mois, avant une commercialisation massive.

De quoi dispose-t-on à l’heure actuelle ? D’une part, de gestes-santé individuels pour se débarrasser du coronavirus dès qu’il apparaît (notamment la consommation de boissons chaudes comme des tisanes), et d’autre part, d’un traitement à base de molécules existantes, dont un des plus grands épidémiologistes, nous dit qu’il est en mesure de diminuer la charge virale s’il est pris dès l’apparition des premiers symptômes.

Les gestes-santé pour combattre le coronavirus – Dr Yann Rougier

Est-ce que l’association entre l’hydroxychloroquine et l’azithromycine guérit le Covid-19 ? Non. Est-ce que ce traitement casse la charge virale lorsqu’on est infecté. Il semble que oui dans la très grande majorité des cas, à partir du moment où les médicaments sont pris à un stade précoce de la maladie. Donc ce traitement par défaut a le mérite de préserver les patients d’issues graves ou même fatales. C’est donc actuellement, en l’absence de démonstrations scientifiques probantes, la meilleure solution à notre disposition.  

Pour finir, une mise en garde s’impose : Il ne faudrait surtout pas assimiler le déconfinement programmé du 11 mai au début des périodes de réjouissances.

Les mesures-barrière, en particulier le port de masque et de gants mais aussi la distanciation sociale, le lavage des mains, le gel hydroalcoolique, devront être strictement respectés. L’interdiction des rassemblements aussi sous peine de prendre le risque de voir arriver une seconde vague de contamination.


La solution complète anti-carences

Ultra MultiVitamines est une formule complète (29 nutriments) et totalement biodisponible qui regroupe toutes les vitamines, tous les oligo-éléments essentiels et 3 probiotiques.

En savoir plus sur Ultra MultiVitamines

Nos derniers articles sur l’immunité :

Facebook Comments
Fiche de synthèse
Déconfinement : 5 critères pour que ça se passe bien
Titre
Déconfinement : 5 critères pour que ça se passe bien
Description
L’absence de traitement anti Covid-19 nous ont obligés à rester confinés depuis Le 17 mars dernier. Nous allons commencer à sortir de ce confinement le lundi 11 mai prochain. Comment réussir le déconfinement ? Quelles sont les obligations des autorités et quelles règles devrons-nous absolument respecter pour que ça marche ?
Auteur
Editeur
Logo

Postez votre commentaire