pélargonium bienfaits

Les bienfaits du pélargonium pour l’immunité

Star des balcons, réputé pour ses bienfaits, le pélargonium est généralement employé pour ses propriétés antivirales, antibactériennes et anti-inflammatoires. Rhume, grippe, bronchite, sinusite : cette plante agit sur les affections respiratoires. On vous dit tout sur le cousin du géranium…

Surnommé « Géranium des fleuristes », le pélargonium renforce les défenses immunitaires grâce aux substances antioxydantes qu’il contient. Il agit efficacement sur l’appareil respiratoire et les infections.

Cette plante est souvent utilisée en hiver et sert de substitut aux antibiotiques. Cet allié de taille réduit la durée des rhumes et est utilisé en cas de bronchite aiguë, sinusite, allergie, état grippal et en prévention des infections de la saison froide.

En effet ses racines contiennent des coumarines (substances aromatiques) qui seraient responsables d’une action inhibitrice des bactéries fréquemment impliquées dans les infections respiratoires, en empêchant leur fixation sur les muqueuses bronchiques.

En plus de ses vertus assainissantes, le pélargonium a la capacité de renforcer le système immunitaire en cas de fatigue, de stress ou de baisse de tonus, très courant durant les périodes hivernales.

D’où vient le pélargonium ?

Cette plante annuelle mesurant environ 60 cm, a été découverte en Afrique du Sud. Cultivé dans les régions tempérées, il en existe plusieurs variétés avec des racines tubéreuses, des feuilles, ainsi que des fruits.

Très parfumé, le pélargonium présente des fleurs colorées (roses, rouges ou blanches) qui ressemblent au géranium et il est souvent utilisé pour les décorations d’intérieur. En outre, il offre des bienfaits médicinaux très exploités en phytothérapie.

Ainsi, ses racines ont la particularité de soigner les gênes respiratoires notamment le rhume, la grippe, les bronchites, les angines, etc… Le pélargonium agit donc comme un expectorant, un anti-inflammatoire et un antibactérien

Il renferme aussi des acides galliques capables d’induire la formation des cellules jouant un rôle de messager dans la réponse de l’organisme aux agressions externes et aide à stimuler les globules blancs macrophages.

Les autres vertus du pélargonium pour la santé

  • Le pélargonium est préconisé en cas de fatigue, de baisse de tonus.
  • Son huile essentielle soigne les troubles dermatologiques comme l’eczéma, le psoriasis, les crevasses…
  • En cataplasme, il est efficace contre les brûlures et favorise la cicatrisation des plaies.
  • Il soulage les troubles digestifs ainsi que les douleurs articulaires et musculaires.
  • Cette plante convient aux personnes anxieusesstressées et souffrant de troubles du système nerveux.
  • Il apaise les symptômes des piqûres d’insectes et donne de l’éclat à la peau.
  • ll contribue à lutter contre le vieillissement cellulaire et à préviendrait les cancers.
  • Il traite les hémorroïdes, combat les infections et mycoses buccales.
Comment reconnaître un Géranium d’un Pélargonium ? Pouvoir des plantes

Comment profiter des bienfaits du pélargonium ?

Le pélargonium ou le géranium du Cap est décliné en plusieurs formes et préparations comme : huiles essentielles, crèmes, gélules, teintures, lotions, baumes, infusions de feuilles, de racines… Pour traiter les gênes respiratoires, on recommande de prendre 20 à 30 gouttes 3 fois par jour d’une teinture mère.

Ce remède est aussi utilisé en gargarisme, pour les infections de la gorge et de la bouche. En massage, il est employé en cas de grande fatigue, d’asthénie ou de stress. Par contre, en cataplasme, il traite les hémorroïdes.

Pour optimiser son action et bien traiter les agressions hivernales, on l’associe souvent au plantain, à la propolis, au pollen, à l’échinacée ou à l’acérola.

Contre-indications et effets indésirables

Le pélargonium est préconisé pour soigner les affections respiratoires et ses extraits sont bien tolérés. Toutefois, son huile essentielle est déconseillée pendant la grossesse et l’allaitement. Et son utilisation pour les enfants doit être prescrite par avis médical.

Mais, à l’issue de la prise des extraits de racine de pélargonium, certains patients ont signalé des éruptions cutanées, de légers maux de ventre, et des troubles du système nerveux. Les risques d’interaction avec des dérivés coumariniques ne sont pas à exclure car cela peut entraîner une majoration de l’effet anticoagulant.

La prise du pélargonium présente de nombreux bienfaits, toutefois, il ne remplace jamais un traitement de fond. Il est plus souvent préconisé dans le cadre d’un traitement additif. 

Et vous, quelles plantes avez-vous déjà utilisé pour soigner les affections respiratoires ? Partagez-les avec nous…

🍀 Voir tous les articles sur la phytothérapie


Actinutrition vous offre gratuitement

Les 30 meilleures plantes pour maigrir

30 plantes à connaître pour garder la ligne

– La phytothérapie pour perdre du poids,
– Les plantes drainantes et détox,
– Les plantes brûle-graisses,
– Les plantes coupe-faim.
Demandez votre livre-cadeau


Facebook Comments
Fiche de synthèse
Les bienfaits du pélargonium pour l’immunité
Titre
Les bienfaits du pélargonium pour l’immunité
Description
Star des balcons, réputé pour ses bienfaits, le pélargonium est généralement employé pour ses propriétés antivirales, antibactériennes et anti-inflammatoires. Rhume, grippe, bronchite, sinusite : cette plante agit sur les affections respiratoires. On vous dit tout sur le cousin du géranium...
Auteur
Editeur
Logo

Postez votre commentaire