Accueil Outils-de-Santé Coronavirus : 10 choses à faire si je l'attrape

Coronavirus : 10 choses à faire si je l’attrape

Nous sommes désormais passé au stade 3 de l’épidémie de coronavirus. Nous sommes tous confinés dans nos logements et nos capacités de déplacement sont désormais limitées au minimum. Mais que faire si, malgré toutes ces précautions, on l’attrape ce fameux coronavirus, que faut-il faire ? comment doit-on réagir ?

Tout le monde l’a bien compris, désormais, personne n’est vraiment à l’abri du coronavirus et tout le monde peut l’attraper. Les écoles sont fermées, les commerces « non essentiels » aussi, on doit respecter scrupuleusement les mesures-barrières, rester confiné en limitant ses déplacements et ses interactions sociales au minimum.

L’épidémie de coronavirus s’étend en France, comme dans tous les pays qui nous entourent, mais, plutôt que de paniquer et de sombrer dans la psychose, on a voulu chercher des solutions pratiques pour réagir le plus sereinement possible en cas de contamination. Alors que faire en cas de contamination par le coronavirus ?

Pour recevoir des conseils sur les bons comportements à adopter face à l’épidémie, nous avons contacté le Dr Yann Rougier, médecin-spécialiste, neuropsychiatre. Spécialiste des neurosciences, il a co-fondé la Fondation Whealth.

Et la première question est à la fois simple et directe : que faire, à titre personnel, Docteur, si demain vous attrapez le coronavirus ?

Dr Yann Rougier : C’est une question très directe mais je pense que c’est effectivement important de poser le décor. Je vous répondrai que si je n’ai pas de pathologie personnelle chronique que ce soit cardiaque, pulmonaire ou métabolique, il faut tout de suite téléphoner à son médecin traitant pour lui demander conseil, de se déplacer ou de faire venir SOS médecins si on a des doutes.

10 choses à faire si on attrape le coronavirus

L’interview intégrale du Dr Rougier en podcast

En podcast : Coronavirus, 10 questions pour ne plus avoir peur avec Dr Yann Tougier

Ensuite, je fais des choses extrêmement simples et efficaces :

1. Pas de déplacement

Je ne me déplace pas pour éviter de répandre le virus en me déplaçant moi-même.

2. Un isolement forcé

Immédiatement, je vais m’isoler dans ma chambre en la mettant dans la pénombre et je vais m’aliter.

3. Des boissons chaudes

Je vais prendre immédiatement des boissons chaudes, la plus chaude possible sans nuire à mes muqueuses pour ne pas les agresser car ce virus est très sensible à la chaleur. Je vais reprendre des boissons chaudes quasiment toutes les heures : cela peut-être une tisane, une infusion ou du thé vert

Je conseille également que cette boisson ne soit pas du café car le café est légèrement acidifiant. En revanche, le thé vert et les infusions apportent des bases à l’organisme, ce qui aide à lutter contre le virus. Attention toutefois, les boissons chaudes ne soignent pas le coronavirus mais peuvent retarder sa progression.

Je peux également choisir une infusion à base de plantes : la pulmonaire qui porte bien son nom, le plantain, le tussilago, le thym et l’ortie. Pour préparer cette boisson, on regroupe les plantes en mettant une pincée de chaque pour un bol ou 2 pincées pour un litre. On verse de l’eau bouillante dessus, on laisse infuser 3 minutes et on boit cette infusion régulièrement par gorgée d’heure en heure. Cela va nuire gravement à ce virus.

Mise à jour du 23/03/20 :
Dr Yann Rougier : J’ajoute quelques éclaircissements dans cette période où on lit tout et son contraire sur l’action des boissons chaudes. Les boissons chaudes NE SOIGNENT PAS le virus mais RETARDENT sa progression dans les voies ORL. Quand on a le fond de la gorge envahi par le virus, en buvant une boisson chaude mais PAS BRÛLANTE (pour ne pas affaiblir les muqueuses) comme une tisane de plantes (par exemple), on détruit une partie des virus in situ.

En revanche, on ne détruit pas ceux qui sont déjà dans les poumons ou déjà dans le sang (c’est le rôle de la fièvre, pour des gens en bonne santé, et c’est pour cela qu’il est très important de ne pas la combattre les trois premiers jours par des molécules comme l’Ibuprofène, le Paracétamol ou l’aspirine). Les boissons chaudes sont virucides dans les zones ORL supérieures et elles ont aussi l’avantage de maintenir la gorge humide. Or plus on s’humidifie la gorge au fil de la journée, moins le virus va être en capacité de se fixer et d’agir.!

Ces conseils rejoignent avant l’heure les dernières recommandations des scientifiques chinois qui comprennent aujourd’hui beaucoup plus clairement le mode d’action pathologique du Coronavirus !

4. Pas de médicament

Je vais me sentir fatigué avec, peut-être, une fièvre montante mais je ne prends aucun médicament contre la fièvre : pas de paracétamol, pas d’aspirine ou d’ibuprofène ou d’Advil. Le virus est sensible à la chaleur et, quelque part, plus je suis fiévreux, plus vite je vais guérir. Si c’est trop inconfortable, je peux prendre un bain léger autour de 37° mais la fièvre va nous guérir et, en plus, on va transpirer avec les boissons.

5. Pas de réservoir à virus !

Trois fois par jour, en me cachant sous la couverture, je vais aérer copieusement ma chambre pour régénérer l’air et ne pas créer un réservoir à virus.

6. Un diffuseur d’arômes aux huiles essentielles

Si je dispose d’un diffuseur d’arômes, je mets à l’intérieur des gouttes d’huile essentielle de ravintsara et d’arbre à thé qui sont puissamment virucides et qui sont d’ailleurs employées dans de très nombreux hôpitaux dans le monde.

7. La protection des autres

Je protège aussi les personnes qui m’entourent bien sûr. Je leur demande immédiatement de porter un masque et de déposer sur ce masque quelques gouttes d’huile essentielle de ravintsara et d’arbre à thé. Et à chaque fois qu’ils sortent de ma chambre, je leur demande de bien se laver les mains et d’aérer copieusement le reste de l’appartement.

8. Deux jours de jeûne

Pendant deux jours, je me prive de nourriture parce que c’est très connu pour les maladies virales des médecins de campagne : les deux premiers jours, on « affame la fièvre ». Donc je fais un jeûne complet de 2 jours avec beaucoup de boissons et à partir d’une 3e ou 4e jour, je commence à renourrir la fièvre, c’est à dire à reprendre des forces avec du bouillon de légumes et des protéines légères comme du poisson ou du poulet.

9. Pas d’infos anxiogènes

Je ne regarde absolument pas la télévision pour éviter les infos anxiogènes sur le coronavirus car le système immunitaire est très lié au stress et au système émotionnel. C’est presque un traitement contre le coronavirus que de ne pas être en contact avec les médias à ce moment-là. A titre personnel, ça ne me sert à rien. Ce sont des images passives qui vont inonder mon cerveau limbique, mon hippocampe, et créer de l’angoisse. Cette angoisse a un corollaire : elle affaiblit le système immunitaire. Mieux vaut lire un roman qui me plaît bien ou regarder des magazines, faire des choses positives.

10. Trois compléments bien choisis

Enfin, je prends quelques compléments alimentaires que tout le monde peut conseiller et qui sont très efficaces comme :

  • La vitamine C naturelle, sous forme d’acérola,
  • Une recharge en magnésium car le magnésium est impliqué dans tous la plupart des processus d’immunité
  • La vitamine D parce qu’elle vient soutenir le système immunitaire.

Au bout de cinq jours, je vous réponds en conscience, je pense que ma médecine du corps aura eu raison de ce virus et qu’à ce moment-là, je pourrai de nouveau respirer la vie à pleins poumons.

Donc on ne panique pas, on respecte les mesures-barrières et on profite de cette période exceptionnelle que nous traversons pour « muscler » son système immunitaire.


Actinutrition vous offre gratuitement

Le Petit Guide Malin des défenses immunitaires

Le Petit Guide Malin de l'Immunité
  • Les remèdes naturels pour consolider son immunité,
  • Les techniques essentielles pour protéger ses défenses naturelles,
  • Les aliments à privilégier pour soutenir le système immunitaires,
  • Les plantes anti-virales et anti-bastériennes les plus efficaces.

Demandez votre livre-cadeau


Nos derniers articles sur l’immunité :

Vous pourriez aimer aussi

Comment utiliser son cerveau pour maigrir ?

Perdre du poids, ça ne se passe pas forcément et uniquement dans l'assiette. Tant qu'on se focalise sur l'alimentation, on ne peut pas rétablir l’équilibre dont le corps a besoin pour retrouver son juste poids. C'est une certitude : le cerveau est indispensable pour maigrir !

Covid-19 : le test respiratoire à faire en cas de doute

En l'absence d'un test Covid-19 accessible au public, des tests respiratoires plus ou moins fantaisistes circulent sur les réseaux sociaux. Si ces tests ne détectent aucunement la présence du virus, bien encadrés, ils peuvent néanmoins mettre en évidence d'éventuelles gênes respiratoires.

Les bienfaits de la fève pour l’immunité (infographie)

Comme les lentilles et les haricots blancs, la fève est à classer parmi les féculents. En effet, elle est riche en sucres complexes et représente une bonne source d'énergie pour l'organisme. La fève est une légumineuse qui regorge de bienfaits, en particulier sur le plan immunitaire...

Les puissants bienfaits de l’ail contre les virus et bactéries (infographie)

L’ail a certes mauvaise réputation (la mauvaise haleine) mais il a surtout des bienfaits thérapeutiques à revendre. On l’apprécie pour ses propriétés antiseptiques et ses bénéfices au niveau des défenses immunitaires et du système digestif. Dans de nombreuses études in vitro, l’ail s’est montré efficace contre des bactéries, virus et champignons.

Alimentation + chronobiologie = chrononutrition

Selon la chrononutrition, si l'on apporte à l'organisme ce dont il a besoin au juste moment où il en a besoin, on évite les surstockages intempestifs de graisses. Mais comment fonctionne vraiment la chrononutrition ? Et surtout, est-ce que ça marche vraiment ?

8 conseils d’hygiène pour faire ses courses

En période de confinement, aller au supermarché est l'une des seules situations autorisées pour sortir de chez soi. Mais faire les courses est aussi une occasion de transmettre ou de contracter le Covid-19. Voici 8 règles simples à suivre pour limiter les risques de contamination.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer votre commentaire!
Meci d'entrer votre nom ici

POPULAIRES

La technique de massage anti-cellulite

Y a-t-il quelque chose que nous détestons davantage que la cellulite ? La manière naturelle la plus évidente de limiter cette cellulite disgracieuse (on n'a pas dit de l'éliminer pour toujours) consiste à apprendre à se masser soi-même. On a la bonne technique...

On vous présente l’ActiBox Immunité-Carences-Allergies

Destinée à renforcer durablement vos défenses immunitaires, l'ActiBox Immunité-Carence-Allergies inclut 4 de nos meilleures formules de phytothérapie qui vont agir en synergie avec des objectifs précis. Elle contient aussi une Masterclass de 2 heures ainsi qu'un E-book de 120 pages pour booster votre immunité.

L’exercice du sourire : un bienfait pour la santé

Souriez, vous serez en bonne santé ! Depuis longtemps, on se demande si le fait de sourire peut nous rendre plus heureux, moins stressé et en meilleure santé. Aujourd’hui, on vous présente l’exercice du sourire qui, si vous y croyez, vous fera le plus grand bien !

Coronavirus : mieux le comprendre pour mieux le combattre (conférence)

L’épidémie de coronavirus se propage à une vitesse fulgurante en France et dans de nombreux pays du monde. Face à la panique et la psychose qui naissent, on se sent démuni car il n’existe à ce jour, ni vaccin ni traitement efficace contre ce virus. Mais il est nécessaire de bien le connaître afin de mieux le combattre en cas d’attaque…

Comment manger mieux après un écart alimentaire ?

Le Dr Yann Rougier explore différents scénarios pour vous expliquer comment se comporter en cas d'écart alimentaire. Il insiste d'abord sur deux points essentiels : se faire plasir même si l'on dépasse les bornes et ne surtout pas culpabiliser.

Suivez nous

9,279FansLike
2,812FollowersFollow
452FollowersFollow
1,290FollowersFollow
875FollowersFollow
17,199SubscribersSubscribe